LÉGALISATION DU CANNABIS: UNE OPPORTUNITÉ EN MILLIARDS DE DOLLARS POUR LE MAROC !

Le Maroc pourrait légaliser le cannabis d’ici l’an 2023, ouvrant ainsi un marché hautement lucratif avec des débouchés médicaux jusqu’à là insoupçonnées !…

Si l’on croit le dernier rapport de « Prohibition Partners », un groupe de réflexion qui milite à coup d’études et de statistiques pour une large dépénalisation de cette drogue, le Maroc pourrait prochainement légaliser le cannabis d’ici l’an 2023 !…

Le groupe de réflexion s’arrête largement sur le potentiel économique d’une telle plante pour un pays qui en produit, selon les estimations officieuses, déjà 10.000 tonnes par an, sans profiter de la plus-value de sa commercialisation à l’international !… 

Certes, que ce soit pour une consommation médicale ou récréative, il existe forcément un potentiel sur ce marché de 1,2 milliard de consommateurs dans le monde !…

Le rapport de « Prohibition Partners » se penche lui, sur les atouts économiques du cannabis pour le Maroc, observant que la plante est plus lucrative que bon nombre d’autres type d’agriculture. Pour le groupe de réflexion, la légalisation de son commerce, en créant une industrie, pourrait apporter une réponse au manque de travail de la jeunesse dans le nord du pays !…

Les experts rappellent que, cette culture s’avère relativement adaptée aux sols pauvres. En effet, le cannabis se cultive facilement et requiert peu de nutriments, ce qui lui permet de contribuer au développement économique des zones bénéficiant de peu de ressources et de faibles perspectives agricoles, comme c’est le cas dans les régions du nord du Maroc !…

Selon les experts, Il y a dans le monde de nombreuses personnes atteintes de cancer, de tuberculose ou du Sida ou en soins palliatifs que le cannabis, relativement accessible compte tenu de son abondance, pourrait potentiellement aider !…

Selon ces mêmes experts, en raison de la faiblesse des systèmes médicaux dans les pays pauvres, qui demeurent inaccessibles pour beaucoup, le cannabis ou ses dérivés peuvent représenter une thérapie alternative, permettant de réduire significativement la dépendance à certains médicaments onéreux pour certaines maladies chroniques ou incurables !…

Sans recommander son utilisation immédiate, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît certaines études démontrant que le « Cannabidiol », un des composés du cannabis, pourrait présenter des vertus thérapeutiques !…

L’OMS a d’ailleurs formulé une recommandation en ce sens en janvier dernier, suggérant de déclasser définitivement le cannabis de la catégorie des substances aux «propriétés particulièrement dangereuses» !…

La vente légale du cannabis dans le monde, pour usage médical, est un marché que « Prohibition Partners » évalue à 800 millions de dollars par an, quant à celui de l’usage « récréatif », il est estimé selon le rapport, à une manne potentielle de 6,3 milliards de dollars, si le cannabis est légalisé !…

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a pourtant alerté, dans son rapport de 2018, sur les risques de l’usage « non médical » de cette substance. Mais les experts relativise cette mise en garde, estimant que le cannabis s’avère globalement moins nocif que l’alcool, même si certaines personnes, présentant une vulnérabilité, doivent éviter d’en consommer !…

Au Maroc, pour réussir cette transition économique, il faudrait avant toute chose, commencer par sortir de la stigmatisation et arrêter de mettre le cannabis sur le même pied que l’héroïne ou la cocaïne et pour cela, faire de l’éducation, de la sensibilisation. Or, l’influence religieuse surtout, contribue à perpétuer une image négative de cette substance dans l’opinion publique national et international, ce que rappelle le rapport de « Prohibition Partners » !…

À suivre.
Abderrazzak Boussaid / Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.