IL FAUT QUE JEUNESSE S’Y FASSE!

 

 

Par khalid Bouksib
Forme et accompagne des diplomates et futurs diplomates, des politiciennes et politiciens..
Auteur du livre aux éditions « comment se faire un réseau à partir de zero ».

Mais il faut que jeunesse s’y fasse
Nos politiques de toutes classe
Feront appel à eux pour que les voix dans les urnes se tassent
Moyennant motivation il se déplaceront en masse
Puis retourneront auprès de ceux qui leur feront une vraie place
Et qui se chargeront bien de leur rappeler qui les a laissé dans l’impasse. Il faut que jeunesse se fasse et surtout qu’elle s’y fasse!

Régulièrement au centre de toutes les attentions lorsqu’il s’agit de parler de notre modèle de développement (ancien et nouveau), la jeunesse marocaine ne semble pas bénéficier du même intérêt de mise en pratique des bonnes intentions que certains secteurs de l’économie bien plus vendeurs, plus attractifs, mais parfois à la lucrative limitée.

Paradoxalement la jeunesse n’est pas à la mode, et surtout pas tendance.
Enfin…sauf pour alimenter de beaux discours à l’approche des prochaines échéances…

Mais il faut que jeunesse s’y fasse !

Car même si la logique voudrait que la stratégie de développement des territoires soit inclusive, intègre la donnée démographique et donc…la jeunesse, il semblerait que l’on dissocie encore le développement urbain, et l’intégration future de nos gamins.

Mais ouf ! des skate-park et des espaces de jeux (foot et basket) fleurissent un peu partout, (et il faut le saluer)
Mais reste à espérer qu’une action de coordination et d’accompagnement de ces investissements soit mise en place afin que nos jeunes se sentent intégrés sur tout le territoire, et pas seulement dans leurs quartiers.

Mais il faut que jeunesse s’y fasse
Nos politiques de toutes classe
Feront appelle à eux pour que les voix dans les urnes se tassent
Moyennant motivation il se déplaceront en masse
Puis retourneront auprès de ceux qui leur feront une vraie place
Et qui se chargeront bien de leur rappeler qui les a laissé dans l’impasse.

Khalid Bouksib

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.