Et si c’était possible de guérir d’une maladie « mortelle » comme le cancer du sein?

Incroyable ! Une femme, atteinte d’un cancer du sein en phase terminale, a reçu un traitement expérimental qui s’est finalement soldé par … Un rétablissement total !

Alors que son cas était sans espoir, Judy Perkins, une Américaine âgée de 52 ans, était atteinte d’un cancer du sein métastatique en phase terminale depuis près de deux ans.
En utilisant les cellules immunitaires de la patiente, l’équipe du Dr Steven A. a réussi à venir à bout de 6 lésions cancéreuses mesurant entre 2 et 7 centimètres de diamètre.
Comme 70 % des femmes touchées par un cancer du sein, Judy Perkins était atteinte d’une tumeur dite «hormono-dépendante», qui croît sous l’effet d’hormones sexuelles. En temps normal, quand le cancer récidive, le traitement de ce type de cancer repose sur chimiothérapie et une hormonothérapie, qui empêche les hormones de faire grossir les tumeurs. Mais il arrive que, malgré tous les protocoles engagés, le cancer se rebiffe et s’éparpille, comme ce fut le cas pour Judy Perkins.

Après l’échec des traitements conventionnels, le cancer a fini par toucher son foie. Il ne lui restait alors que quelques mois à vivre. En dernier recours, les médecins ont donc décidé de l’inclure dans un essai clinique inédit mené au NIH Clinical Center, le plus grand hôpital américain dédié entièrement à la recherche médicale.
Dans cet hôpital, les médecins ont sélectionné parmi les lymphocytes T de la patiente, ceux qui étaient les plus agressifs contre les cellules tumorales. Une fois les «meilleurs» sélectionnés, ils ont été cultivés et multipliés avant d’être réinjectés à la patiente. Judy Perkins a ainsi reçu 82 milliards de lymphocytes T prêts à s’attaquer spécifiquement à son cancer du sein.

Six semaines après l’injection, la taille de la tumeur cible avait déjà diminué de moitié. Et lors de la dernière évaluation qui a eu lieu 22 mois plus tard, «toutes les lésions avaient disparu au scanner», rapportent les auteurs de l’étude.
Il s’agit là d’un véritable miracle ! Les choses sont redevenues comme avant la maladie et Judy Perkins, reconnaissante, est aujourd’hui en bonne santé et plus heureuse que jamais.

Et si on vous disait que c’était possible ?

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.