Saad Lamjarred: de nouveaux témoignages de filles violées par le chanteur !

Dimanche l’émission “Sept à huit” a diffusé un reportage sur Saad Lamjarred. En plus des agressions présumées de Laura Prioul et de la victime de Saint Tropez, “Sept à huit” révèle que Saad avait un passé lourd enregistrant d’autres témoignages de femmes qui ont été violées par le chanteur.

Laura Prioul a partagé les témoignages de deux nouvelles victimes: une marocaine et une algérienne.
La première, précise que l’agression s’est déroulée en 2015 “dans un hôtel de Marrakech”. La seconde confie avoir été violée à Paris en octobre 2017, chez un ami de Saad Lamjarred. Une des victimes présumées avoue avoir perdu sa virginité durant ce viol, selon “Sept à huit”.
Une seconde affirme avoir voulu porter plainte auprès de la police marocaine qui aurait contacté son père pour le menacer en retour, malgré un certificat médical justifiant ses dires.

“Sept à huit” a aussi obtenu un autre témoignage. La victime serait une jeune marocaine, qu’on a surnommé « Sara » lors de l’émission, et qui aurait rencontré le chanteur en avril 2015 lors d’une soirée organisée à Casablanca. Saad Lamjarred l’aurait violée trois fois dans le silence et l’amertume.

Le témoignage de Sara se rapproche de celui de Laura Prioul, décrivant le chanteur qui change subitement de visage en devenant agressif et violent avant de redevenir « doux et attentionné ».
Suite au viol, Sara aurait tenté de porter plainte mais le policier était réticent et lui a demandé si elle était vierge avant l’agression. Elle confie que les policiers n’ont pas pris sa plainte et qu’aucun avocat n’a voulu la défendre. Même à l’hôpital, aucun gynécologue n’a accepté de l’ausculter.

La dernière femme à avoir témoigné, une franco-marocaine, a porté plainte contre le chanteur en novembre 2016, en France, seulement quelques temps après le viol présumé de Laura Prioul.

La jeune femme, dont le viol aurait été commis à Casablanca en 2015, retire sa plainte sous la pression de la famille du chanteur qui craint “le scandale” et lui dit “Il faut que tu retires ta plainte, continue de la fermer” en ajoutant “contrairement à sa victime parisienne, toi tu es aussi Marocaine et tu es la seule responsable de ce qu’il t’est arrivé”.
La mère de la victime marocaine, craignant le scandale public, aurait demandé à sa fille de retirer sa plainte en la menaçant de ne plus lui parler si elle refuse.

“Sept à huit” confie que tout comme Laura Prioul, qui a été financé par les proches du chanteur ainsi que des saoudiens pour retirer sa plainte, la victime présumée de Saint Tropez aurait reçu une offre de 200.000 euros pour lâcher l’affaire. L’avocat de Saad, Jean-Marc Fédida, admet que le message a bien été envoyé à la dame mais qu’il ne venait pas de l’entourage du chanteur.

Invité par l’émission, Saad Lamjarred a refusé de témoigner toujours en niant les viols et en proclamant que les femmes étaient consentantes avant chaque relation sexuelle.

L’émission a également évoqué la campagne de boycott de radio marocaine lancée par le collectif #Masaktach”, qui demande aux radios de ne plus faire passer les titres du chanteur.

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.