Guerre totale en Libye : l’Égypte menace d’intervenir militairement contre la Turquie !

La situation se complique de plus en plus en Libye, et risque de devenir totalement incontrôlable en raison des interventions de parties extérieures dans un « conflit fratricide » qui semble s’inscrire dans la durée avec son lot de victimes parmi les civils !…

Dans ce contexte très dangereux, l’intervention de la Turquie aux côtés du GNA de Sarraj est mal perçue par l’Égypte, les Emirats Arabes Unis, L’Arabie Saoudite et la France et suscite l’énervement des alliés de l’ANL dirigée par le général Haftar. L’Italie, la Turquie, le Qatar et l’Iran se trouvant en face sont ainsi visés !…

Dans une interview accordée en extrême urgence à la télévision nationale égyptienne, ce samedi 16 mai, le Président Sissi a affirmé que  « Si l’Armée libyenne du général Haftar, devait être mise en difficulté dans ses opérations de lutte contre le terrorisme en Libye, l’armée égyptienne viendrait immédiatement et directement le combattre militairement sur le terrain » !…

Une déclaration dangereuse véhiculant une lourde menace militaire qui risque de compliquer encore plus la situation car pouvant mettre face à face l’Égypte et la Turquie sur le front libyen et d’embraser toute la région !…

Cette déclaration n’est d’ailleurs pas passée inaperçue et le chef d’état major de la marine turque a réagi juste après pour appeler au retour à la raison, et demander à l’Egypte de ne pas se soumettre au diktat des Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite et d’accepter « le rôle stabilisateur » de la Turquie en Méditerranée !…

Pour sa part le ministre italien des affaires étrangères Di Mayo, avait défendu clairement l’intervention turque en Libye pour soutenir le GNA de Sarraj, affirmant que cette intervention est un « rééquilibrage » du sort du conflit après une longue période pendant laquelle le chef de l’armée, Khalifa Haftar, semblait proche de la capitale Tripoli !…

Di Mayo a ajouté, lors de son audition devant le Sénat italien et les commissions des affaires étrangères sur les récents développements en Libye, que « l’idée du général Haftar d’entrer à Tripoli par la force ne sera pas considérée comme une victoire mais plutôt comme « le début d’une guerre totale entre la Turquie et l’Égypte et leurs alliés respectifs » avec des conséquences inimaginables non seulement pour la Libye, mais pour la stabilité de toute la région méditerranéenne !…

Abderrazzak Boussaïd/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.