L’après corona. Immobilier : Marrakech mobilisée

L’après corona.
Immobilier : Marrakech mobilisée

Premier pôle touristique du Royaume, la ville de Marrakech est devenu depuis longtemps une orientation de choix pour l’organisation de grandes manifestations à l’échelle internationale. L’attractivité de la ville a aussi favorisé à côté du tourisme de loisir, l’essor du tourisme d’affaires. Cet engouement pour la ville a été accompagné d’un relèvement rapide et soutenu de son économie.
Le «boom » immobilier qu’a connu la ville de Marrakech est directement lié à cette conjoncture économique favorable : simplification des procédures administratives, modernisation des infrastructures, d’incitations fiscales attractives en plus d’avantages accordés aux investisseurs qui ont participé à installer un climat propice au développement du marché de l’immobilier. Chantier à ciel ouvert, la ville a vu naitre d’importants projets immobiliers de fonds privés ou publics dont la ville de Tamansourt est l’un des exemples les plus éloquents.
Comme pour la plus part des pays à travers le monde , la propagation du virus de Covid 19 n’était sans conséquences sur l’économie du pays et le secteur de l’immobilier reste l’un des secteurs qui subit de plein fouet les conséquences de de la pandémie. Déjà en crise, le secteur de l’immobilier doit encore subir l’état d’urgence actuel, le constat est sans appel : arrêt de la quasi-totalité des chantiers.
La crise de l’immobilier à de multiples visages. L’état de chômage occasionné par la pandémie pour les ménages les plus touchées limite considérablement leur capacité à investir dans l’immobilier. Ajouter à cela la difficulté pour les promoteurs immobiliers à livrer à temps et honorés leurs engagements vis-à-vis de leurs clients. Avec l’état d’urgence sanitaires et limitations de présences des employés sur les chantiers se traduisent tout simplement par l’impossibilité de livrer à temps, d’où des baisses conséquentes des chiffres d’affaires et des manques à gagner pour les investisseurs immobiliers. Cette situation a aussi lourdement impactée la situation des travailleurs du BTP, et les métiers connexes.
Face à cette situation, acteurs et partenaires locaux se mobilisent massivement afin de trouver des solutions aptes à assurer la reprise du secteur de l’immobilier. Booster le secteur de l’immobilier dans la cadre d’une stratégie participative doit nécessairement passer à travers d’un dispositif garantissant la santé et la sécurité des travailleurs du secteur. Les conditions de travail dans les chantiers quoi que répondant aux dispositions réglementaires en vigueur doivent être revues et s’adaptées à un environnement incertain et qui nécessite la mise de place et l’adoption de nouvelles règles de santé et de sécurité au travail.
La complexité du travail dans les chantiers du BTP nécessite de prendre des mesures urgentes et spécifiques et de garantir les mesures sanitaires nécessaires aux personnels appelés à travailler en ateliers, en chantiers ou en bureaux.
Malgré le risque de pandémie, les acteurs du BTP envisage de relancer le secteur et à travailler sur le terrain. C’est une nécessité certes, c’est ce qui nous réunit dans le cadre de ce wébinaire hebdomadaire. C’est pourquoi notre priorité, acteurs publics et privés, demeure aujourd’hui celle de surmonter cette crise avec l’impératif de veiller sur la santé et la sécurité des travailleurs de l’immobilier et de leur entourage.
Dans ce cadre, l’Agence Urbaine de Marrakech a choisi de débattre de cette thématique à travers l’organisation de ce deuxième wébinaire hebdomadaire sous la présidence de M. le Wali de la Région de Marrakech- Safi et avec la participation d’imminents experts de la question.

Programme :
Date : le mardi 12 mai 2020
Heure : de 13h00 à 15h00
Lieu : diffusion en direct sur la page FB Marrakech demain

Intervenants :
Agence urbaine de Marrakech
Direction régionale de l’Habitat et de la politique de la ville
Sté Al Omrane
Université Cadi Ayyad
L’ordre régional des architectes
Fédération nationale des promoteurs immobiliers
Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics
Expert en Santé et sécurité au travail

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.