Coronavirus: Mauvaises nouvelles pour « l’immunité collective » !

Les autorités chinoises de Wuhan, premier épicentre de la pandémie de coronavirus, ont commencé une campagne de tests sérologiques auprès de milliers de personnes reparties travailler et d’autres sans symptôme. Objectif : avoir une idée plus précise du nombre de personnes ayant développé des anticorps à la suite d’une infection au Covid-19…

Et les premiers résultats ne sont pas très optimistes : seuls 2 % des personnels soignants et des patients testés auraient développé des anticorps !…

L’immunité collective: C’est un des espoirs sur lequel bon nombre de scientifiques et politiques misent pour stopper la pandémie de coronavirus qui a d’ores et déjà fait 147.600 morts dans le monde. Un espoir qui semble désormais se réduire comme peau de chagrin à la suite d’une étude préliminaire chinoise relayée par le Wall Street Journal !…

Solution proposée: Laisser la population au contact du virus ! :

Une stratégie qui consiste à laisser « une proportion importante » d’individus, 50 % généralement d’une population, au contact du virus, leur permettant de développer des anticorps durant leur guérison et ainsi de stopper la propagation de l’épidémie en cassant les chaînes de contamination !…

Il y a un mois, le Royaume-Uni adoptait ainsi une approche prudente face au coronavirus, espérant favoriser le développement d’une immunité collective. Même son de cloche aux Pays-Bas où le Premier ministre néerlandais, déclarait vouloir favoriser le développement d’une immunité collective dans le pays, excluant par là même un confinement total de la population !…
Cependant, au regard de l’étude préliminaire chinoise relayée par le Wall Street Journal, les nouvelles concernant l’immunité collective ne sont pas très bonnes en Chine !…

Après 76 jours de mise sous cloche, les autorités chinoises de la ville de Wuhan, épicentre d’origine de la pandémie de coronavirus, viennent en effet de commencer une campagne de tests sérologiques auprès de milliers de personnes retournant travailler et de personnes asymptomatiques pour obtenir une image plus claire des niveaux d’immunité dans la ville et essayer de prévenir une deuxième vague de maladie…

Première mauvaise nouvelle : le nombre de personnes testées qui ont développé des anticorps est encore bien loin de l’immunité collective tant espérée !…

Seconde mauvaise nouvelle : l’hôpital Zhongnan, un des plus grands de la ville de Wuhan, a constaté que seulement 2,4 % de ses employés et 2 % à 3 % des patients récents, avaient développé des anticorps !…

« C’est loin de l’immunité collective », a déclaré Wang Xinghuan, directeur de l’hôpital de Zhongnan…Et le directeur de rajouter : « Seul un vaccin peut être notre dernier espoir » !…

Abderrazzak Boussaid/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.