Coronavirus: « Apocalypse Now » pour les américains !

« Les deux prochaines semaines seront pour les États-Unis, un moment comme « Pearl Harbor » et le « 11 Septembre » réunis, sauf que ce ne sera pas localisé en un seul endroit, ce sera dans tout le pays » !…

Trump, a osé dire sans sourciller, qu’il estime qu’il aura fait «a good job» si, au terme de cette pandémie, moins de 200.000 américains meurent !…

200.000 morts, ce serait quand même plus, comme le soulignait le « New York Times », que le nombre de soldats américains qui moururent, pendant les présidences de Truman, Eisenhower, Kennedy, Johnson et Nixon, lors des guerres de Corée (33.686 morts) et du Vietnam (58.220 morts) !…

Trump ne pourra pas prétendre qu’il n’a pas eu le temps de voir venir. Il a eu deux mois d’avance sur l’Europe !…

Mais il a choisi de nier, de minimiser, de refuser d’écouter, et, comme toujours, il a choisi de blâmer les autres !…

Ce fut d’abord « un petit rhume », puis tout était « sous contrôle », puis « le remède serait pire que le mal », puis, évidemment, la faute d’Obama et des États dont les gouverneurs sont des démocrates !…

Certains historiens comparent volontiers,Trump à l’empereur romain Caligula !…Les parallèles sont en effet saisissants !…

Trump a fini par perdre le contact avec le réel, s’enfonca dans le déni, se prenna pour un Dieu incompris des « petits humains », mais trouva le moyen de garder des fidèles !…

En temps de crise, les gens apeurés, tétanisés, se rallient d’abord autour du drapeau et du chef. Ils le voient prendre « les bonnes décisions », même si elles sont tardives et totalement incohérentes !…

À l’Automne prochain, quand les États-Unis compteront leurs morts et leurs chômeurs, on verra où en sera Trump…Il y a des tas de choses admirables chez les américains, mais cette crise a fait ressortir le pire de ce pays !…

l’Amérique paye aujourd’hui le prix pour son « chacun pour soi », son obscurantisme religieux, et sa méfiance maladive de « l’État providence », qui la condamne à un désordre administratif, à des mesures locales désordonnées, comme si le virus s’arrêtait à la frontière entre États !…

Comme exemple : Le Gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp, vient sur « un coup de nerfs » d’ordonner la réouverture des plages !…

Les Américains en sont réduits à détourner du matériel médical prévu pour d’autres pays en payant trois fois le prix sur le tarmac des aéroports !…

Et si après la calamité actuelle du Coronavirus, il fallait que Trump soit réélu de nouveau,…alors un croyant pourrait y voir un châtiment biblique infligé aux américains !…Un de plus. 

Abderrazzak Boussaïd/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.