Amarrage dynamique dans le port de Jorf Lasfar. OCP et ANP dans leurs oeuvres.

Amarrage dynamique dans le port de Jorf Lasfar.
OCP et ANP dans leurs oeuvres.

Par Regragui Nourreddine

Stratégie participative. Volonté d’ aller de l’avant. Se compléter, ainsi pour les entreprises citoyennes, OCP et ANP qui viennent de quitter l’an 2019 sur  une bonne note sachant que pour l’
2020, le chantier reste grandement  ouvert et ça va de soi, riche en œuvres tournées  vers le développement . Ainsi, une première au Maroc qui ouvre la voie vers une généralisation de la solution.  Le procédé permettra des gains de temps et des économies conséquentes grâce à une optimisation du temps d’ouverture des quais. Le site d’OCP à Jorf Lasfar, en collaboration avec son partenaire hollandais « Shore Tension » et l’Agence Nationale des Ports (ANP) a procédé, avec succès, aux essais du système d’amarrage dynamique sur ses installations au port de Jorf Lasfar. Il s’agit d’une première au Maroc qui permettra des gains de temps et des économies conséquentes grâce à une optimisation du temps d’ouverture des quais.
Le système fonctionne comme un amortisseur qui permet de compenser et de contrecarrer les effets du mauvais temps notamment la houle longue qui perturbe la tenue des navires à quai.   En effet, la côte atlantique marocaine est exposée à des houles longue en période hivernale, notamment la période entre Octobre et Mars. Ce type de houle affecte particulièrement la tenue des navires à quai, et se traduit par des mouvements longitudinaux des navires qui finissent souvent par endommager leurs amarres. Nombreux sont les navires qui se voient acculés de quitter le port pour éviter des collisions avec d’autres paquebots ou avec les installations portuaires.
La mise en application de cette solution permettra des gains considérables en surestaries et en libération de capacités sur les installations portuaires du Groupe OCP.
Le génie Marocain. C’est ça.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.