PJD…Seul contre tous ou presque

L’opposition du PJD à la dépénalisation des relations sexuelles consenties va à l’encontre de l’avis des groupes parlementaires (majorité et opposition) a cité le quotidien Assabah du 20 novembre.

En effet, L’USFP, le PPS, le PAM, la FGD, le RNI, le MP, voire une minorité du PI, sont tous favorables à la révision de l’article précité.

Les mêmes sources soulignent que la présidence de l’Exécutif refuse que le texte sur le code pénal soit retourné au conseil du gouvernement pour être révisé. Il faut rappeler que le projet d’amendement du CP est resté bloqué depuis 2016, au temps du précédent gouvernement.

Le chef du gouvernement aurait interdit au ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader (USFP), d’apporter des amendements au code pénal. Va-t-on vers une nouvelle crise gouvernementale?

NJ

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.