La maladie contagieuse de la politique

Je dis juste que chercher à capter et à plaire par tous les moyens, flatter les penchants médiocres et les instincts les plus bas de la population. C’est cela la démagogie et le populisme.
Si le mot populisme se réfère au bon sens » le peuple », il est entrain de devenir inintelligent et, en définitive perd son premier sens….le populisme est devenu méprisant pour le peuple lui-même.
Je dis rien, le populisme est la maladie contagieuse de la politique.

Najiba Jalal

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.