L’Haltérophilie : Un sport dur pratiqué par les pauvres .

Par Regragui Nourreddine .

A chacun son destin , plutôt sa passion . II y’a les footeux , aussi ceux du Tennis , Golf , équitation ou sports automobiles . Ceux là sont riches par leur célébrité comme par les gains mais aussi de leurs classes sociales ( la majorité ) .Tennis , Golf, équitation , jet ski ou on ne sait quoi d’autres. Ce n’est pas le cas chez l’haltérophilie .Un coup de gueule signé des composantes de cette discipline olympique réunis en assemblée générale ( INS Moulay Rachid, Rabat en date du Mardi 21/5/2019 ) .

Kamal Lahlou, président. Farih Mohamed ( SG ) , encadreurs ( Nouhassi DTN ) ou Chahnaoui Ahmed ( trésorier ) , tous étaient unanimes  » En plus des problèmes d’infrastructures. On est obligé d’aller chercher les athlètes chez eux dans leurs villages, leurs douars ou bidonvilles  » .

Rapports moral , financier et téchnique approuvés à l’unanimité ( distinction des deux clubs Olympic El Jadida et Al Qods Sidi Moumen ) . Aussi pour le cas de la mise à niveau en conformité avec la loi 30/09 . L’althérophilie Nationale à la gestion calme et sereine , exemplaire même. Un contexte difficile certes , mais en contrepartie , cet effort de lever mieux cette discipline olympique exactement comme le font les jeunes athlètes de Tanger à Lagouira en épaulé -jeté ou à l’arraché.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.