La visite du Pape François au Maroc très médiatisée en Amérique !

La visite officielle qu’effectue actuellement le Pape François au Maroc est largement suivie dans la presse nord-américaine, plusieurs grands titres ayant vu dans la rencontre entre le Souverain pontife et SM le Roi Mohammed VI une opportunité pour promouvoir le dialogue interreligieux et mettre l’accent sur l’impératif d’une approche plus humaine de la migration.
“Le pape François a salué le Maroc comme un modèle de modération religieuse et d’accueil des migrants”, souligne The Washington Post qui est revenu sur les détails de la première journée de cette visite historique dans le Royaume à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants.
Dans sa couverture, le prestigieux quotidien américain a notamment fait écho des propos du Pape qui a affirmé que “les murs et la peur n’empêcheraient pas les gens d’exercer leur droit d’aller chercher une meilleure vie ailleurs”.

Le Los Angeles Times décrit, pour sa part, l’accueil chaleureux réservé au Pape François qui a entamé samedi une visite au Maroc “destinée à renforcer les liens entre Chrétiens et Musulmans et à faire preuve de solidarité avec la communauté grandissante des migrants” .
A la Une de sa version électronique, le New York Times consacre un long article à cette visite, illustré d’une photo du Souverain Pontife et de SM le Roi Mohammed VI marchant côte à côte.
Le pape François a appelé samedi à réparer la “grande et profonde plaie” ouverte par la crise migratoire, écrit le quotidien qui revient sur la montée du populisme et de la xénophobie dans plusieurs pays occidentaux.
Le Wall street Journal qualifie, pour sa part, la visite du Pape au Maroc de “poignée de main” entre Chrétiens et Musulmans alors que le magazine “The Jesuit Review” revient, dans son commentaire, sur l’Appel d’Al Qods signé samedi à Rabat par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Comité Al Qods, et Sa Sainteté le Pape François.
“Quelques heures après son arrivée à Rabat, la capitale du Maroc, le Pape François et le Roi du Maroc ont signé un appel à la préservation de la ville sainte de Jérusalem en tant que lieu de rencontre entre juifs, chrétiens et musulmans”, écrit la revue sur son site en ligne.
Cet important média catholique américain relève que cette déclaration commune souligne le “caractère unique et sacré” d’Al Qods et exprime la préoccupation des deux leaders pour la sauvegarde de “sa signification spirituelle et sa vocation particulière de ville de la paix”.
Au Canada, Le Journal de Montréal revient sur l’importance de la rencontre entre Sa Majesté le Roi et le Pape François pour favoriser le dialogue interreligieux et opposer au fanatisme et au fondamentalisme la solidarité de tous les croyants et les valeurs communes.
À cet égard, le quotidien relève la visite du Pape à l’Institut de formation des imams qui accueille des Marocains, mais aussi des étrangers d’une dizaine de pays dont la France, ainsi que l’important tête-à-tête avec le Souverain au Palais royal de Rabat.
Selon le journal canadien, le Pape s’est dit heureux de visiter ce centre promu par SM le Roi pour “fournir une formation adéquate et saine contre toutes les formes d’extrémisme, qui conduisent souvent à la violence et au terrorisme et qui, en tout cas, constituent une offense à la religion voire à Dieu lui-même”.
Sous le titre “Le Maroc, modèle de modération religieuse et d’accueil des migrants”, Le Soleil souligne que le Pape François a salué le Royaume comme modèle de modération religieuse et d’accueil des migrants.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.