Bilal Hassani, atteint par les critiques, mais déterminé plus que jamais à poursuivre son rêve !

C’est la première fois dans l’histoire de l’Eurovision qu’un candidat français reçoit autant de critiques, d’injures et de la haine de la part des internautes. Bilal Hassani se dit « atteint » par les attaques dont il fait l’objet mais il reste déterminé. Il répond aux polémiques, aux haters et se rendra à Tel Aviv !
Bilal Hassani représentera la France à l’Eurovision avec son titre Roi, le 18 mai 2019 à Tel Aviv.
Le jeune artiste de 19 ans est victime d’une campagne de harcèlement homophobe et raciste sur les réseaux sociaux qui l’ont conduit à déposer plusieurs plaintes pour « injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes ».

Le chanteur, en colère, s’exprime sur Le Parisien, ce 4 février 2019.
Cette semaine, deux tweets datés de 2014 ont été ressortis. Le premier accuse Israël, qui accueille le concours de l’Eurovision, de crime contre l’humanité, le second défend Dieudonné.
Bilal Hassani a répondu en présentant une courte vidéo de 2018 le montrant avec ses amis chantonnant « la France a beaucoup souffert, attentats par-ci, attentats par-là » qui agite la twittosphère : « Cette vidéo est liée à la finale de la Coupe du monde, explique Bilal dans Le Parisien. Un type dans la rue, hyper content, a été filmé après la victoire de la France. Il était soulagé après les épreuves que nous avons traversées en 2015. Sa vidéo a tourné ensuite partout sur Twitter. Les gens l’ont reprise en chansons, elle a inspiré des chorégraphies. Et j’en ai fait une aussi avec mes potes. Il n’y a rien de malveillant. Aujourd’hui, on sort la vidéo de son contexte, on la réinvente pour faire croire que je suis pro-attentats. »
Dans cette interview, le jeune artiste révèle : « Mes parents sont nés au Maroc et je suis homo, ça dérange beaucoup, on ne peut pas le nier. » Mais cela ne l’empêchera pas de porter les couleurs de la France : « Tout ça m’atteint, mais je suis encore plus déterminé. (…) Lâchez-moi, laissez-moi tranquille, laissez-moi vivre. (…) Laissez-moi profiter d’un moment magique, je réalise le plus beau rêve de ma vie à l’Eurovision. »

Bilal Hassani a reçu le soutien de nombreuses associations de lutte contre l’homophobie. Dimanche, Shams France, association pour les personnes LGBT+ du Maghreb et du Moyen-Orient, et Beit Haverim, association juive LGBT+ de France, se sont associées pour soutenir le jeune artiste : « Aujourd’hui le jeune Bilal Hassani est attaqué et menacé parce que LGBT+, attaqué parce que d’origine marocaine, attaqué parce qu’il va se rendre en Israël. (…) Nous tenons à manifester ensemble notre soutien à ce jeune artiste qui va porter haut nos couleurs, les couleurs de la France au coeur de ce concours international si populaire et prestigieux qu’est l’Eurovision et d’une seule voix, nous te souhaitons Mabrouk, Bonne Chance et Mazel tov ! »

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.