Un marathon au pied de l’Atlas. La 30 ème et c’est beau Marrakech .

 

Par Regragui Nourreddine le 7tv

Ça sera un 27 janvier 2019.Ça va être un peu froid mais vous savez ,la chaleur humaine Marrakchie n’a pas d’égale. Un team au président Mohamed Knidri, il y’a de la maturité, du suivi et surtout de la continuité. 30 éditions, on connaît peu qui ont cette longévité .
Des participants, des tops Runners , des chronos et de la bonne ambiance . Ça c’est le Marrakech made in Bahja, l’accueil et le sourire en plus que cet événement continental est placé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. On est dans le pkein de la grandeur doublée de responsabilité.
Des annonceurs stratégiques pour ne citer que l’ami Rahal, ASTA, l’ONCF et puisque on est sur route, la Volkswagen se positionne au départ.


Un marathon, c’est aussi un rôle économique, social , d’animation et les médecins de le confirmer , la santé .
Un travail d’équipe, Knidri en bon doyen ne regrette rien  » On est le plus beau et le plus pauvre  » . 300 millions de nos centimes et c’est très loin du partenaire Paris , Londres et Basta. Non attendez, Fouad du département finance sait gérer au cts près.


Des records chez Guiness  » On est le plus ancien et le plus rapide  » . Rachid Ben Meziane de la FIFA, pardon , l’AIMS , Rachid entre deux avions , c’est les Ethiopiens et Kenyans VS Marocains. Un manager maziane en parallèle avec le directeur technique My Ahmed Hasnaoui , athlète et pédagogue .
Tout n’est pas beau . Le bébé a grandi et à chaque édition les corrections qui ‘imposent.
Un tracé. C’est du plat avec la Koutoubia célèbre par sa hauteur . Entre orangeraies, oliveraies et palmeraies .Qui dit mieux .

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.