Alexandre Benalla placé en garde à vue

Dans le cadre de l’enquête sur les passeports diplomatiques dont il fait usage malgré son licenciement, Alexandre Benalla a été placé en garde à vue ce jeudi 17 janvier, d’après une source judiciaire à franceinfo confirmant les rumeurs du Parisien.
Cette investigation menée par la Brigade de répression de la délinquance à la personne, a été ouverte le 29 décembre pour « abus de confiance », « usage sans droit d’un document justificatif d’une qualité professionnelle » et « exercice d’une activité dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ».

L’enquête a été étendue le 16 janvier aux infractions dûs à l' »usage de faux » et « obtention indue d’un document administratif » à la suite de la saisie du parquet de Paris par les services de la présidence de la République.
Hier, devant la commission d’enquête du Sénat, le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Patrick Strzoda, a évoqué une possible falsification de document pour obtenir un passeport de service.

Alexandre Benalla devrait être évalué lundi par la commission d’enquête sénatoriale, de même que son acolyte Vincent Crase, ex-employé de LREM et chef d’escadron dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie.
Les deux hommes ont été mis en examen pour « violence en réunion » suite à la diffusion des images montrant Alexandre Benalla se ruant violemment contre un manifestant en marge des défilés du 1er-Mai à Paris.

Sofia Ammor

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.