Donald Trump garde ses promesses

US presidential candidate Donald Trump (R) and Mexican President Enrique Pena Nieto prepare to deliver a joint press conference in Mexico City on August 31, 2016. Donald Trump was expected in Mexico Wednesday to meet its president, in a move aimed at showing that despite the Republican White House hopeful's hardline opposition to illegal immigration he is no close-minded xenophobe. Trump stunned the political establishment when he announced late Tuesday that he was making the surprise trip south of the border to meet with President Enrique Pena Nieto, a sharp Trump critic. / AFP / YURI CORTEZ (Photo credit should read YURI CORTEZ/AFP/Getty Images)
0

Les relations entre les Etats-Unis et le Mexique ne s’arrangent pas. Donald Trump revient sur l’affaire mexicaine, le président américain a déclaré ce jeudi qu’il allait combattre l’immigration clandestine en envoyant entre 2.000 et 4.000 hommes de la Garde nationale à la frontière du pays voisin.

Le président qui fait polémique avait promis la construction d’un mur à la frontière mexicaine lors de sa campagne publicitaire en 2016.

Le président mexicain a répondu

Le président mexicain Enrique Peña Nieto n’a pas tardé à répondre aux propos de Trump: « La relation entre le Mexique et les Etats-Unis « est intense et dynamique et présente naturellement des défis. Mais ces défis ne peuvent en aucun cas justifier des attitudes menaçantes ou un manque de respect entre nos deux pays », a déclaré le Président mexicain.

Lamia Bourim

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.