Aprés l’application Manchoufouch, un collectif « Zanka bla violence « , pour lutter contre le harcèlement de rue.

Youth try to harass women on a street in Cairo April 8, 2013. Egypt's National Council for Women (NCW) has proposed a new law against sexual harassment containing a minimum sentence of one-year imprisonment for first-time offenders, local media reported. Picture taken April 8, 2013. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh (EGYPT - Tags: POLITICS)
0

Une application mobile ‘ Manchoufouch’, première du genre au Maroc, lancée officiellement , le 21 mars par l’association ‘ Union féministe libre ‘ ( UFL) présidée par Nidal Azhari.

Une application, disponible en dialecte darija et français, visant à lutter contre le harcèlement qu’elle qu’en soit sa nature ( y compris le viol), le lieu ou l’heure. « Manchoufouch » vous permettra  » de ne plus rester passif face aux harcèlements », de l’harcèlement verbal, physique ou moral. 

Aprés Manchoufouch, utilisant la technologie pour militer, un collectif « Zanka bla violence » lutte contre le harcèlement de rue à travers l’Art. Dès le 27 mars prochain, une « tournée nationale » afin de « contribuer aux efforts de prévention et de lutte contre ce phénoméne en utilisant l’art comme vecteur de sensibilisation » explique le collectif dans un communiqué. Ils se rendront dans plusieurs villes du royaume afin d’agir sur le changement d’attitudes et de comportement en faveur de l’égalité des sexes. 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.