Le ministère de l’économie et des finances et la BERD mains dans la main

1

Pour une économie verte plus puissante, la Banque européenne pour la reconstruction et de développement (la BERD) et le ministère de l’économie et des finances marocain s’entraident entre eux pour avancer.
Selon les termes du mémorandum d’entente qui a été signé pour donner aux entreprises une nouvelle vie grâce à des opportunités de financement, les deux parties doivent collaborer.
« Cette coopération fait suite à l’engagement par le ministère pendant la COP22, organisée à Marrakech en novembre 2016, d’inciter les entreprises marocaines à s’adapter à l’économie verte- objectif résolument soutenu par la BERD), souligne la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Pour plus de détails, c’est le ministère de l’économie et des finances du Maroc qui propose par l’intermédiaire du fonds Tamwil, des financements aux micros, petites et moyennes entreprises ainsi que réduire le coût de leurs investissements verts.
« Ce nouveau produit Tamwil s’appuiera sur la réussite du Morseff, une ligne de financement pour l’énergie durable de la BERD au Maroc qui, depuis son lancement en 2015, bénéficié d’une assistance technique et de paiements incitatifs de l’Union européenne. A ce jour, Morssef accorde au total 110 millions d’euros par l’intermédiaire de banque partenaires pour rétrocession aux entreprises, afin de développer l’économie verte dans le pays » précise la BERD.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire