ÉconomiePaix mondialePolitiqueSolidarité

« LE PIÈGE MAURITANIEN » DU GUERGUERAT S’EST REFERMÉ SUR LE POLISARIO !

La Mauritanie s'apprêterait à retirer sa reconnaissance de la RASD !

En Février dernier, les Émirats Arabes Unis avaient alloué plus de deux milliards de dollars à la Mauritanie, un pays membre du « G5 Sahel » engagé dans la lutte antijihadiste, officiellement pour financer des projets d’investissements et de développement, en plus qu’un prêt « spécial Mauritanie » à taux très réduit !…

Le Président Mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, sous l’influence et les conseils insistants des Emirats Arabes Unis, veut maintenant aller plus loin : Il veut inscrire dorénavant, la Mauritanie dans « un axe stratégique économique » plus rentable pour la Mauritanie et son peuple et surtout plus ouvert aux investisseurs émiratis et par la même occasion à tout le Conseil des Pays du Golfe !…

Le schéma de cet axe à « caractère strictement économique » précise-t-on a été proposé pour la première fois par les Emirats Arabes Unis, intéressés par la gestion des ports de toute l’Afrique de l’Ouest sur l’Océan Atlantique, mais dans tous les cas de figures de ce schéma, le nom du Maroc revenait avec insistance à tous les paragraphes !…

Désormais, la présence du Maroc, le voisin du Nord dans cet « axe économique stratégique » est devenue une condition plus qu’indispensable, vu le poids et le savoir faire de l’économie marocaine qui peut aider la Mauritanie à vite renouveler et à moderniser ses infrastructures. Sauf que dès le départ, pour le Maroc, il y avait un « léger » problème : la Mauritanie reconnait la RASD et le Polisario. Cette réalité imposée par le dernier gouvernement mauritanien sous la pression des « pétrodollars algériens », devait changer absolument avant toute édification, d’un quelconque axe économique !…

Le Polisario est tombé dans le piège des Mauritaniens !

Avec la crise de Guerguerat, l’occasion était « trop belle » pour que les Mauritaniens la rate.
En effet, la Mauritanie cherchait « l’excuse » pour rompre ses relations diplomatiques avec la RASD et le Polisario, pour satisfaire les exigences des Emirats Arabes Unis et du Maroc, en même temps !… Dès lors, le piège du passage de Guerguerat fût tendu « par le pure des hasards » affirme-t-on !…

Dès ce vendredi 20 Novembre, le Roi Mohammed VI, a eu un appel téléphonique avec Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le Président de la République de Mauritanie. Lors de cet appel, les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur grande satisfaction du développement rapide que connaît la coopération bilatérale, ainsi que leur grande volonté de la consolider et la hisser à un niveau à même de permettre l’approfondissement de cette coopération entre les deux pays voisins, l’élargissement de ses perspectives et la diversification de ses domaines !…

À cette occasion le Roi Mohammed VI a fait part de sa disposition à effectuer une visite officielle à la république de Mauritanie, la première du genre, adressant en même temps une invitation au Président mauritanien pour visiter son deuxième pays, le Royaume du Maroc !…

Pour les experts en géopolitique, quelque chose de très important est en gestation. Un changement absolument radical de la diplomatie mauritanienne se prépare dans le « secret » entre la Mauritanie, le Maroc…et les Emirats Arabes Unis !…

De là, à confirmer que la Mauritanie va retirer incessamment sa reconnaissance diplomatique de la RASD, pour être en phase avec « une nouvelle politique étrangère », dans son propre intérêt d’abord et pour consolider  le nouveau axe économique « Abou Dhabi, Rabat, Nouakchott », il n’y a qu’un pas, que tous les experts de la géopolitique franchissent volontiers !…

Abderrazzak Boussaïd/Le7tv

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer