Plans  de relance. L’Agence Urbaine de Marrakech et l’ordre des ingénieurs  stratèges

Plans  de relance.
L’Agence Urbaine de Marrakech et l’ordre des ingénieurs  stratèges

Le secteur de l’habitat et de l’immobilier constitue un indicateur important de développement et de la santé économique du pays. Il constitue aussi un grand pourvoyeur d’emplois et de création de richesse. Consciente de cet enjeu, l’Agence Urbaine de Marrakech fait de l’accompagnement des investisseurs et des professionnels l’une des priorités majeures de son action. Cette position est aujourd’hui confortée par la récente circulaire de Mme N. BOUCHAREB incitant les Agences Urbaines à se mobiliser pour la relance de l’investissement en adoptant plus de souplesse dans l’examen des dossiers de demande d’autorisations.
La contribution de l’Agences Urbaine (AUM) en collaboration avec les autres partenaires publics et privés au niveau local et un maillon important dans cette chaîne à forte valeur ajouté de l’économie nationale. Elle favorise en plus du développement du secteur de l’immobilier, important pour faire à la demande de logement, le développement de plusieurs secteurs d’activité connexes.
La relance de ce secteur qui a fait récemment l’objet d’une rencontre organisée par l’AUM en coordination avec la Wilaya de Marrakech – Safi, nécessite une démarche participative de la part des différents acteurs afin d’adopter ensemble des mesures communes destinées à accompagner les professionnels dans la réalisation de leurs projets. Cette initiative intervient concomitamment à la circulaire de Mme la Ministre de l’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville, qui invitent les Agences Urbaines à adopter plus de souplesse dans l’instruction des demandes d’autorisations.
Dans ce sens, une première rencontre présidée par M. Said Loqmane, Directeur de l’AUM, et le Conseil Régional de l’Ordre des architectes de la région de Marrakech – Safi (CROAT) inaugure une série de réunions à venir avec d’autres partenaires représentant les secteurs public et privé. Cette première réunion à laquelle a participé le président du CROAT a constitué une autre occasion pour de soulever les contraintes que rencontre le secteur dans ce temps de pandémie et d’étudier la possibilité de mise en œuvre des mesures communes suite à la circulaire de Mme la Ministre et aux différentes propositions issues des wébinaires organisés tout au long du mois d’avril de cette année.
Lors de cette réunion, les deux parties ont exprimé leur soutien au développement du secteur, et ont exprimé leur volonté commune de mobiliser les efforts et moyens nécessaires afin de relancer le secteur de l’immobilier dans le Région de Marrakech – Safi au terme d’une stratégie qui a commencé à prendre forme à l’issue de cette rencontre.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.