Pénurie de Masques : L’Algérie paie cher la disparition de son industrie textile !

La pandémie du COVID-19 a creusé l’écart qui sépare l’Algérie des pays industrialisés possédant un véritable outil de production nationale dans le secteur du textile !…

Dans ces pays-là, comme le Maroc, la Tunisie ou même le Sénégal, les défis de fournir aux populations locales des masques de protection ont été relevés avec succès malgré toutes les difficultés socio-économiques. Pendant ce temps-là, L’Algérie, malgré sa manne pétrolière et gazière, n’a pas réussi à fournir le moindre masque à ses pharmacies !…

Que s’est-il passé ? En vérité, l’Algérie paie cher, très cher la disparition de son textile national !…

Oui, pour s’habiller, l’Algérie est dépendante entièrement de l’étranger. Preuve en est, l’Algérie importe 6 à 7 milliards de dollars en textile et cuir. La consommation nationale de textile est estimée à 500 millions de mètres linéaires par an, mais la production algérienne en tissu est de l’ordre de 10 millions de mètres de tissus annuellement !….

Aujourd’hui, la production nationale textile et du cuir couvre seulement 2% des besoins locaux de notre pays. L’association des commerçants et artisans algériens, a révélé récemment que 90% des vêtements écoulés sur le marché algérien sont importés. Un véritable sinistre alors que, naguère, l’Algérie disposait d’un véritable fleuron industriel en matière de fabrication du textile !…

Le groupe public des textiles et cuirs (GETEX) est le seul groupe algérien qui fabrique en ce moment les quantités les plus importantes de masques en Algérie, à savoir plus de 90.000 masques produits quotidiennement à partir de douze unités réparties dans dix wilayas de l’Algérie : Un chiffre ridiculement bas face à ce que produit le Maroc avec ses 8.000.000 de masques par jour !…

l’Algérie refuse « officiellement » d’importer des masques de protection, pourtant rendus obligatoires par les autorités, de son voisin marocain par « fierté déplacée » mais surtout pour ne pas avouer la faillite de son industrie textile devant son rival et « ennemi de toujours » en le faisant passer définivement cette fois-ci, pour une puissance régionale capable de fournir une aide sanitaire vitale à une Algérie à genoux !…

Abderrazzak Boussaïd/ Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.