PSYCHOLOGIE: NOS « LIBERTÉS CONFINÉES » NOUS PLONGENT DANS LA DÉPRIME !

Faire le deuil, même temporaire, de sa liberté n’est pas chose aisée !…

On passe par tous les stades, à commencer par le déni, ensuite vient la colère puis la période d’abattement jusqu’à la prise de conscience !…

En période de confinement, il est crucial de rester toujours dans le moment présent, de vivre au jour le jour et d’éviter d’imaginer « le pire à venir », souligne les psychiatres et les psychothérapeutes !…

Quand on vit , en couple ou en famille, les émotions et les frustrations s’avèrent difficiles à contenir en période de confinement. Les mauvaises manies de chacun nous tapent rapidement sur le système, jusqu’à nous faire exploser sans crier gare !…

La solitude imposée pèse aussi sur le moral. Le maintien du lien avec sa famille et ses proches est vital, insistent les psychiatres, ne pas négliger les petits messages, les appels, ou les « bons » réseaux sociaux. À l’heure des connexions wifi , tous les moyens sont bons pour se connecter à l’autre, voire même de ressusciter d’anciennes relations !…

L’altruisme s’avère également salvateur. On a besoin de revenir à des valeurs basiques comme l’entraide et la compassion pour oublier et apaiser notre propre souffrance, concluent les psychiatres !…

Même si c’est difficile, toutes nos conversations ne doivent pas tourner autour du coronavirus, au risque d’entretenir nos peurs plutôt que de les diminuer. Ouvrez plutôt votre agenda, discutez et planifiez les prochains anniversaires, les vacances d’Été et même à court terme, les séances ciné-maison de chaque soir !…

Il s’agit de se trouver des nouveaux moments de plaisir, d’instaurer des rituels d’oxygénation mentale. Une activité physique minimale pour commencer, ou manuelle ensuite (peinture, cuisine, jardinage) ou intellectuelle (lecture, apprentissage d’une nouvelle langue ou d’un instrument de musique) !…

Et puis, soyez rassurés, quand le confinement sera levé, tout ce stress accumulé disparaîtra. Il suffira juste de se retrouver à nouveau entre amis, familles et amoureux pour que ces rencontres se transforment en « thérapies de groupes » et finissent bien par guérir tout le monde !…

Abderrazzak Boussaid/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.