ÉCONOMIE : L’ALGÉRIE ET « LE SYNDROME DU ZIMBABWE » !

Le Président algérien, est sûrement très mal, mais alors très mal conseillé côté économie et finances !…

En déclarant pas plus tard que vendredi: “Nous préférons emprunter auprès de nos citoyens, qu’auprès du FMI »…car: “L’endettement porte atteinte à la souveraineté nationale” !…
Et qu’en empruntant au FMI, l’Algérie devra faire des concessions, sinon des compromis, sur ses « causes sacrés » qui sont la défense de la Palestine et du Sahara Occidental: «Lorsque nous empruntons auprès de banques étrangères, on ne peut parler ni de la Palestine ni du Sahara occidental »!…
Le Président selon les experts internationaux des finances, va commettre avec cette décision une erreur économique fatale parce qu’elle est vraiment  à côté de la raison et du bon sens !…

Le Président de l’Algérie semble seulement oublier qu’en « snobant » le FMI, pour des raisons politiques et idéologiques irrationnelles avant tout, son gouvernement va être obligé pour s’en sortir, d’augmenter obligatoirement la cadence de « La Planche à Billets » qui depuis 2 ans au moins tourne à plein régime, avec le risque majeur d’une inflation hors de contrôle !…

Les exemples avant lui de l’Argentine, du Venezuela et sur le continent africain du Zimbabwe ont été soigneusement ignorés ou oubliés par ses conseillers économiques !…

En clair, sans une remontée dans l’immédiat du cours de baril et sans le recours à l’aide extérieure auprès de pays amis, s’il en reste, l’Algérie risque d’exposer sa monnaie au « Syndrome « caricatural » du Zimbabwe », c’est à dire à une dangereuse inflation monétaire sans fin !…

Abderrazzak Boussaïd/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.