De Pasteur au secret d’Etat.

Nos lecteurs ont la parole.

De Pasteur au secret
d’Etat.

Du temps de Pasteur la recherche scientifique était effectuée et financée par les très rares médecins et apothicaires à travers le monde.
Ils s’accrochaient, militaient et combattaient avec leurs propres et faibles ressources tout type de problèmes de santé, c’était parfois le parcours d’une vie…
Leurs découvertes étaient très souvent le fruit du hasard.
Aujourd’hui à travers le monde des laboratoires de recherches existent par milliers avec des centaines de milliers de scientifiques en tout genre et la recherche est devenue une priorité gouvernementale, exclusivement financée par le budget de l’état pour certaines puissances occidentales et d’Asie.
Plus significatif, les Etats Unis, la Chine, la Russie et Israël considèrent la recherche scientifique à un certain niveau comme secret d’état ou secret défense avant la mise sur le marché des brevets d’invention, alors que d’autres laissent à leurs secteurs privés cette mission.
En définitive est-ce qu’aujourd’hui la découverte d’un traitement/vaccin est une priorité sachant que les commanditaires en ont certainement d’autres plus pressantes à leurs yeux, et que ceux qui ont créé ce virus, et des centaines d’autres peuvent l’anéantir aussi vite qu’ils l’ont créé, (c’est un impératif dans les protocoles de recherches scientifiques et biotechnologiques: ne créer que ce que l’on est capable de détruire).
Ou enfin le nombre de personnes contaminées et de décès nest pas suffisamment important pour générer une panique universelle et pousser les États, sous la pression de leur population, à acheter à prix d’or (parfois en cédant une partie de leur souveraineté économique et financière via des prêts conditionnés) et en quantités plus que suffisantes les remèdes miracles.
L’avenir nous le dira…

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.