Tensions sur le marché mondial du blé : Le Maroc renforce ses stocks !

Depuis deux semaines, le marché mondial du blé connaît de vives tensions en raison de la crainte d’une véritable crise alimentaire qui pourrait causer un énorme préjudice à la sécurité alimentaire de plusieurs pays à travers le monde !…

Ainsi, le Maroc tout comme l’Egypte et même la Chine multiplient les grandes opérations d’acquisition de grandes quantités de blé pour renforcer leurs stocks face à un danger avéré d’une crise alimentaire en raison de la propagation de la pandémie du COVID-19 qui perturbe fortement les chaînes logistiques d’approvisionnement !…

La Russie, premier exportateur mondial de blé, qui impose régulièrement des restrictions en période de crise a cette année encore, limité le droit d’exporter le blé entre le 01 avril et le 30 juin pour garantir la disponibilité du blé sur le marché intérieur. Et dans ce contexte, le volume d’exportation du blé a diminué de 30-35% depuis le début de mars !…

Craignant que d’autres pays producteurs de blé n’emboitent le pas à la Russie, le Maroc et l’Egypte ont renforcé leurs capacités de stockage des céréales pour affronter le moindre éventuel danger !…

Dans ce sens, le Maroc a annoncé la prolongation du régime à « taux à zéro » sur les importations jusqu’au 15 juin en raison des  mauvaises récoltes 2019-2020. Et surtout pour anticiper ses achats, en grande partie du blé français, encore disponible sur le marché international !…

La situation est très inhabituelle, car le Maroc ferme normalement ses portes au blé étranger dès la fin avril pour ne pas concurrencer sa récolte domestique. Mais la faiblesse des stocks marocains et le temps sec qui a prévalu pendant une grande partie du printemps 2020 ont poussé le pays à poursuivre ses achats. Et on ne peut pas écarter « une stratégie de stockage en lien avec le Covid-19 ». Résultat : les exportations françaises vers le Maroc ont atteint 1,8 millions de tonnes au 20 avril, dont 0,6 million de tonne juste entre mars et avril !…

Même une grande puissance comme la Chine fait ses prévisions et prend ses précautions craignant que le danger d’une véritable crise alimentaire et renforce ses stocks de céréales depuis le début de la pandémie du COVID-19. Et pour la première fois, la Chine achète de grosses quantités de blé français !…

Depuis le 15 avril dernier, les chiffres sont en effet étourdissants pour un débouché habituellement inexistant pour la France : l’Hexagone a déjà expédié 1,3 Mt pour la Chine avec 0,3 Mt en mars et autant sur les trois premières semaines d’avril, a reconnu l’office FranceAgriMer !…

Les spécialistes français parlent même d’un un phénomène « déroutant » que les analystes ont bien du mal à expliquer cet engouement soudain de la Chine pour le blé français, en relation certaine avec la crise du Coronavirus qui semble durer !…

Abderrazzak Boussaïd/Le7tv
boussaïd.le7tvfrancophone@gmail.com

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.