CONFINEMENT: UN RAMADAN SI PARTICULIER CETTE ANNÉE AU MAROC !

Le mois du ramadan qui commence dès ce vendredi dans la plupart despays arabes, se fera « sans joie » cette année, en raison de l’interdiction des rassemblements familiaux ou religieux en pleine épidémie de coronavirus !…

Les marocains, comme dans les autres pays musulmans, se sont préparé au mois de ramadan. Mais cette année, il se fera sans grandes fêtes entre amis et familles et surtout sans rassemblements dans les mosquées pour les fidèles !…

A partir de ce vendredi (ou samedi), les marocains vont observer un mois de ramadan au goût bien particulier,sans ambiance et sans saveur . Alors que le confinement décidé par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus est de plus en plus observé après quelques mouvements initiaux d’indiscipline, les marocains ne pourront pas se réunir pour « les belles soirées tardives » qui clôturent les journées de jeûne. Une situation d’autant plus triste que le mois de Ramadan, a toujours été l’occasion pour les familles de réunir à nouveau !…

Les marocains vont ainsi devoir « passer leurs soirées chez eux en essayant de les meubler comme ils peuvent ». Pour les fidèles, la fermeture des mosquées décidée par les autorités empêchera également la tenue de prières collectives. Ce qui, obligera les fidèles à prier chez eux, et donc à contribuer à renforcer des liens familiaux « spirituels », trop souvent délaissés !…

Le ramadan est un moment fort dans l’année d’un croyant. Alors, en dépit du confinement, chacun priera chez soi comme dans les habitudes traditionnelles. Les fidèles vont reproduire exactement ce qu’ils faisaient déjà à la mosquée durant les fameux « Tarawihs » !…

Rien donc ne pourra altérer la foi des croyants. Peut-être même des vertus positives sont à chercher en ce ramadan si spécial : Les gens vont se reconcentrer au niveau familial et prendre le temps de se préoccuper un peu plus de leur petite famille !…

En plus, cet isolement forcé qu’impose le confinement peut s’avérer être un terreau fertile de « spiritualité perdue » en ce mois de recheche de soi-même, de réflexion et de méditation !…

Ce Ramadan, même s’il est si particulier, sera aussi un moyen efficace de se rapprocher des personnes les plus vulnérable, d’aider les plus démunis par des actions de solidarité, et là, ça ne peut qu’être bénéfique pour toute la société marocaine !…

Abderrazzak Boussaid/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.