Coronavirus: Le confinement, est-il une une bonne mesure en Afrique ?!

Fighting in North Kivu is threatening the lives of children. Tens of thousands of children have been displaced in the last weeks, in the confusion of flight children have been separated from their parents. Already malnourished children are now even more vulnerable. In the crowded makeshift camps measles and cholera are growing dangers. Thousands of children are unable to start the school year. Armed groups are using at least a 1000 children and more are being recruited. UNICEF, through a network of partners, is assisting 60,000 people around Muganga and Minova in the Kivus. UNICEF is identifying separated children and reunifying them with their families. Rape survivors are being given medical and psychosocial support. Clean water distribution and latrines have been set up. Displaced families have received temporary shelter materials, bedding and cooking sets. All children under the age of 14 are being vaccinated against measles and pregnant women against neo natal tetanus. 2000 children have been screened for malnutrition. Emergency education programmes have started. UNICEF’s partners are AVSI, Caritas, the International Rescue Committee, Heal Africa, the Norwegian Refugee Council, Save the Children UK, Solidarités, World Vision International and the provincial health service of the Democratic Republic of Congo. UNICEF has assisted 350,000 displaced persons since the start of fighting in Sake last November. UNICEF’s actions are part of a coordinated response with other UN organizations; Office Coordination for Humanitarian Affairs, United Nations High Commission for Refugees, World Food Programme, World Health Organisation & The Mission of the United Nations in the Democratic Republic of Congo. Despite all this the majority of displaced persons remain inaccessible due to the fighting. UNICEF calls upon all parties to the conflict to; protect the rights of children, end the recruitment of children and ensure humanitarian access to all displaced persons.

De plus en plus de pays africains confinent leurs populations, en suivant les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) !…

Pourtant, selon le professeur et sociologue Alex Broadbent, de l’université de Johannesburg, ces recommandations ne sont pas adaptées au contexte africain !…

Pour lui, l’instauration de mesures de confinement en Afrique risque de faire bien plus de dégâts que le coronavirus lui-même !…

En effet, dans les grandes villes africaines, les pauvres vivent dans des quartiers surpeuplés et insalubres, où il est très difficile d’imposer le confinement !…

C’est ce que l’on voit en Afrique du Sud, par exemple, où 58 millions de personnes sont confinées depuis une semaine. Les gens continuent à sortir dans la rue dans les bidonvilles, malgré une forte présence de l’armée et de la police, qui a tué trois personnes lors d’interventions, soit presque autant que le nombre de morts provoqués par le coronavirus !…

On ne peut pas demander à une famille de rester toute la journée à l’intérieur d’une chambre ou d’un taudis mal aéré, ou aux gens de garder leurs distances sociales quand ils vivent les uns sur les autres, dans des passages étroits, en partageant un seul robinet et une toilette entre plusieurs voisins !…

Selon le sociologue, confiner la population, c’est pénaliser lourdement les pauvres, qui vivent au jour le jour de petits boulots. Les gens vont souffrir de la faim !…A-t-on pensé à leurs enfants ?… En Afrique, le confinement va faire bien plus de dégâts que le coronavirus lui-même !…

L’OMS recommande au monde entier une seule mesure, sans réfléchir aux conséquences !…

Dans les pays riches, des mécanismes ont été mis en place pour compenser les pertes de revenus. Mais la plupart des pays africains n’en ont pas les moyens. En Afrique du Sud, le chômage atteint déjà presque 30 %. Les petites et moyennes entreprises sont très fragiles. Des mesures compensatoires sont promises mais leur mise en œuvre va prendre du temps !…

En attendant, la pauvreté va fortement augmenter,…le nombre de morts aussi !…

Abderrazzak Boussaid / Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.