« LE GRAND DÉNI » de Abderrazzak Boussaïd

La scène politique et sociale marocaine est en pleine ébullition et c’est le moins qu’on puisse dire !…Le manque de communication généralisé (un cas d’école au Maroc) ne fait qu’envenimer davantage l’atmosphère !…

Nos politiciens opportunistes et calculateurs, préfèrent plutôt « laisser pourrir » les situations, en attendant des jours meilleurs ou les hautes recommandations qui n’arrivent pas, que d’affronter les problèmes et de « crever l’abcès » !…

Depuis les graves incidents d’Al Hoceima, en passant par le surréalisme du « boycott », l’affaire « olé-olé » de Bouaachrine, le scandale des deux prédicateurs barbus (« les tourtereaux de la plage » comme on aime bien les appeler), et dernièrement avec cette mini-affaire d’IVG, le temps s’est presque figé !…

Tout le monde est sur l’expectative et s’il n’y avait pas de temps en temps le feuilleton Saad Lamjarred « le violeur » et de Dounia Batma « le monstre siliconé » pour égayer l’atmosphère, on serait tous morts…d’ennui !…

Dans sa bulle increvable, l’élite intellectuelle marocaine patine sur place, réfléchit trop, s’étale longtemps sur des hors-sujets, s’empale littéralement sur ses propres pièges et ne propose donc, par conséquent, plus RIEN !…

Au même moment, des guerres fratricides de clans politiques s’organisent d’ores et déjà et les grosses « tartes » électorales sont sur le point d’être partagés au vu et au su de tout le monde !…

Il faut avouer que nos valeureux et intègres élus et députés, sont de vrais experts en partage de gâteaux, n’a t-on pas vu de nos propres yeux, à la fin d’une cérémonie officielle des images hallucinantes de parlementaires repartant chez eux avec sous les bras, comme de vulgaires voleurs, des sacs remplis de « vrais gâteaux » ?!…Il n’y a pas à dire, on est là devant de vrais PROS !…

Dans ce « Flou Artistique », plutôt flou qu’artistique, d’anciennes gloires de la politique se mettent soudain à rêver d’un retour sur la scène et aux affaires !…

Se « refaire une virginité » n’a jamais posé problème pour eux. Ce sont de vieux routiers de la politique, et convaincre la masse populaire naïve de voter pour eux est devenu, par habitude, un jeu d’enfants !…

Et si jamais ça coince un peu, si leur parcours politique n’est pas toujours parfait et si de vielles casseroles leur collent toujours au pied (ou plutôt au c..), il leur restera alors l’arme absolue qui est LE DÉNI !…LE DÉNI de tout !…

Le DÉNI est devenu une ligne de défense efficace et approuvée par les ténors du barreau ; L’affaire Bouaachrine, L’affaire des « barbus en rut » à la plage (Oh, pardon, je dis barbue même pour « elle » car il paraît que s’épiler est Haram !), ou celle dernièrement de « la sainte-ni-touche », sont là pour nous le rappeler !…

Ne dit-on pas que « la mort en politique » n’existe pas ?!… Alors, dans ce cas les plus rusés de nos politiciens, trouveront toujours le moyen de revenir aux affaires, nous narguer et nous CRACHER AU VISAGE, même après une mise au placard temporaire, même après un rejet des électeurs !…

L’opinion de la minorité intellectuelle et silencieuse, « envieuse par nature », n’a d’ailleurs aucune valeur électorale au yeux des politiciens !… Seul compte l’avis du « peuple » inculte, celui-là même qui s’enflamme pour les déhanchés de Lamjarred et les implants en tous genres de Batma !

À suivre.
Satiriquement votre !

Abderrazzak Boussaid / Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.