La cour d’appel renvoie aux assises le chanteur marocain Saad Lamjarred, accusé de viol

La justice française a décidé de rouvrir le dossier de l’artiste marocain Saad Lamjarred et de le renvoyer à la chambre criminelle compétente, après que les faits aient été reclassés comme « viol » et non « agression sexuelle et violences violentes », sur la base d’une plainte déposée par une jeune française fin 2016 qui affirmait avoir été victime d’une tentative de viol à l’intérieur Hôtel à Paris.

Selon le journal français « 20minutes », la cour d’appel de Paris, capitale de la France, a annulé la décision du juge d’instruction rendue au mois d’avril de l’année dernière, selon laquelle le résumé avait été publié temporairement, sous réserve d’observation et lui permettant de relancer des concerts dans les pays du Golfe qui ont connu une forte présence du public.

M.B

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.