Heurts dans la soirée après une attaque des pro-Hezbollah au Liban

Des accrochages ont émaillé lundi soir au Liban des rassemblements organisés notamment par les contestataires, déterminés à poursuivre leur soulèvement inédit malgré de violentes attaques des partisans des partis chiites Hezbollah et Amal.

Depuis son déclenchement le 17 octobre, des heurts sporadiques ont opposé les manifestants aux partisans d’Amal et du Hezbollah, dont les chefs respectifs Nabih Berri et Hassan Nasrallah sont conspués au même titre que l’ensemble de la classe dirigeante. Mais les affrontements qui ont eu lieu tard dans la nuit de dimanche étaient inédits de par leur ampleur. Lundi soir, des partisans des deux partis se sont de nouveau approchés en moto de la place des Martyrs, épicentre de la contestation à Beyrouth gardé par la police. Brandissant des portraits de Nabih Berri, ils ont lancé des cailloux sur des tentes de manifestants en scandant «Chiite, chiite» avant de s’éloigner, a constaté un correspondant de l’AFP.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.