Mastermind, un bouillon de culture. Zoom sur yakout Hamdouch

Du 14 au 28 novembre, Venise Cadre abritera l’exposition Mastermind8 et en ouvre le bal avec un vernissage la soirée du 14.
Cette exposition fait découvrir au public une quinzaine d’artistes aux oeuvres variés. De l’intensité et de l’émotion qui donnent de la couleur en ce début d’hiver.
Zoom sur le travail d’une artiste dont les oeuvres nous ont interpellés 
Il s’agit de Yacout Hamdouch, artiste franco-marocaine née à Casablanca en 1994 qui a fait des études en joaillerie avant d’atterir à l’Académie des beaux-arts de Brera à Milan pour une année d’étude après avoir maîtrisé le travail des matières premières dans des ateliers privés à Paris, à Envers et à Florence.

Pour Mastermind8, Yacout, présente la concrétisation de ses recherches et livre une série de tableaux, à mi-chemin entre la figuration et l’abstraction dont la beauté singulière dénonce la pollution. Les images créées par l’artiste peuvent ainsi être appréhendées comme une interprétation plastique de l’impact de l’activité humaine sur l’environnement. Tels des marées noires acides souillant les mers et les océans, des paysages « toxiques », des zones menacées.
Des oeuvres qui conjuguent la poésie de la Nature et de l’irresponsabilité humaine.

Un art contemporain responsable et qui porte bien son nom. Le Mastermind ou l’esprit maître…

NJ

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.