Un séisme fait cinq morts et plus de 300 blessés en Iran

Un séisme a frappé une zone montagneuse du nord-ouest de l’Iran vendredi avant l’aube, faisant cinq morts et plus de 300 blessées et causant la destruction de plusieurs dizaines d’habitations.

La télévision d’Etat et des agences iraniennes ont diffusé des images de maisons effondrées ou endommagées dans des villages épars de la province d’Azerbaïdjan-Oriental, semblant témoigner de dégâts matériels relativement limités.

Une centaine de personnes ont été extraites de décombres provoqués par l’effondrement d’habitations individuelles.

Selon un bilan du Service national d’urgence présenté comme définitif, cinq personnes ont été tuées et il ne restait plus en début d’après-midi dans les hôpitaux de la région que 17 blessés sur les près de 340 admis à la suite du tremblement de terre.

Selon la télévision d’Etat, l’essentiel des dégâts matériels est enregistré dans deux villages, Varnakesh et Varzaghan. Les infrastructures de la région n’ont pas été touchées et le gaz de ville a été rétabli dans la matinée dans toute la zone, à l’exception d’un village.

Quarante maisons « ont été détruites à 100% », et 205 têtes de bétail ont été tuées dans l’effondrement d’étables ou de bergeries.

Le tremblement de terre a été ressenti dans les grandes villes de Tabriz, Ardabil, Zanjan et jusqu’à Racht, à environ 200 km à l’est de la zone de l’épicentre. Aucun dégât n’a été signalé dans ces villes.

Le dernier séisme majeur remonte à novembre 2017, un tremblement de terre de magnitude 7,3 dans la province de Kermanshah (Ouest) avait fait 620 morts.

Marie SERIKPA

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.