Le Ministère public répond à l’audio de Nacer Zefzafi

Nasser Zefzafi fait l’actualité par un audio diffusé sur certains réseaux sociaux et dans lequel il prétend avoir subi lors de son arrestation des actes obscènes de violences et d’attentat à la pudeur. Le parquet n’a pas tardé à réagir par un communiqué de presse.

En effet, le Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca a déclaré être disposé à rouvrir l’enquête si Zefzafi apportait de nouvelles preuves.

Le procureur a également souligné que l’affaire soulevée a déjà fait objet d’une enquête le 05 juin 2017, quand le prévenu à l’époque, avait déclaré en présence de sa défense avoir subi de la violence lors de son arrestation à Al-Hoceima.

Des cicatrices de légères blessures étaient constatées alors sur son corps, lesquelles ont été notifiées dans le procès-verbal de son arrestation et qui se sont avérées être dues à sa violente résistance au moment de son interpellation par les éléments de sûreté.

N.J

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.