Cinéma. Team Work à Souheil Ben Barka. « De Sable et de feu » . On ajoutera, d’amour et de nationalisme.

Cinéma. Team Work à Souheil Ben Barka.
« De Sable et de feu » . On ajoutera, d’amour et de nationalisme.

Par Regragui Nourreddine.

Revivre notre histoire. Souheil Ben Barka va loin. Il nous ramène en 1804.
200 ans et 8 milliards de cts pour un chef d’œuvre qui a transité par l’Italie, Paris, Londres, Tanger et Fès.
Contre l’esclavagisme et dans la foulée, une université Karaouiyine abandonnée.
Des costumes, une mise en scène et quand les lumières du  » Megarama » prennent congé. On découvre l’autre beauté de ce chef d’œuvre. Oui, l’éclairage.
Des salles de cinéma qui se ferment. Le team work à Souheil Ben Barka ouvre son cœur et c’est très important chez les Souheil, Hamid Basket, Omar Azzouzi and Co.
Une princesse Anglaise qui va s’installer en Syrie. La bonté du Roi Moulay Slimane, le Dey en Algérie, Napoléon, la reconquête de l’Andalousie, l’amour comme cité haut. Bon, on ne va pas vous dévoiler  tout.
Suspens :Rendez vous le 2 octobre.

Les commentaires sont fermés.