Le WAC en appelle à la CAF : « Rendez-nous notre but et sécurisez nos supporters! »

Après la Finale aller de la Champions League d’Afrique, qui a opposé le Wydad à l’Espérance de Tunis, au complexe Moulay Abdellah à Rabat et qui s’est achevé sur un nul (1-1), le président du WAC, M. Saïd Naciri a tenu une conférence de presse dimanche.

JIHAD GREICHA TIRE SUR LA VAR

Le WAC conteste l’arbitrage de M. Jihad Greicha qui, par deux fois, malgré le recours à la VAR (Video Assistant Referee) « a annulé un but et refusé un penalty au profit du club marocain ».
Il est à rappeler que la FRMF partage le même avis que le WAC et a adressé, à ce propos, un courrier de contestation de l’arbitrage, à la CAF.
Et comme la situation impose une réponse urgente, le match retour étant fixé au 31 mai, la FRMF réclame  » une réponse rapide à propos de cette contestation, et des propositions de réparation qui en découlent, conformément aux règlements de la compétition et qui soient favorables au WAC, ainsi que la mise en branle des sanctions prévues à ce propos », a écrit la FRMF. La réponse urgente de la CAF devait intervenir au plus tard lundi.
M. Saïd Naciri a rappelé, lors de la conférence de presse, que « le WAC réclame à être rétabli dans droit de voir son but marqué en cours de match, restitué » (sic).
Le président du WAC a refusé qu’on se suffise de la sanction de l’arbitre, sans réhabiliter le club qui serait lésé après les immenses sacrifices consentis.
Il a rappelé les efforts entrepris avec l’adoption de la VAR, pour assurer plus de transparence et de justice et lever tout imbroglio, surtout en matière d’arbitrage.

LE WAC POUR FAIRE JURISPRUDENCE

M. Naciri a refusé toute autre interprétation extra-réglementaire, en admettant qu’un arbitre juge et décide en son âme et conscience et peut se tromper, vu que l’erreur est humaine.
Mais plus maintenant que la VAR vient en aide à l’arbitrage, pour rectifier les fautes les plus flagrantes. Avec l’implication de tout un staff de spécialistes, techniciens et arbitres!
M. Naciri a refusé de parler des questions portant sur une lecture technique du match et promis que cela se ferait au moment opportun, avec le coach Faouzi Benzerti.
« Je ne suis pas là pour parler des questions techniques, car cela n’est pas de mon ressort mais revient au staff technique  » a proclamé le président.
Il a rappelé cependant que le déplacement de l’équipe est prévu pour le mercredi et que tout à été fait, au niveau de la CAF, organisateur de la compétition et du département des affaires étrangères pour que tout se déroule dans les meilleures conditions.

TOUT POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DES SUPPORTERS MAROCAINS À RADÈS

Que ce soit pour la protection de la délégation officielle ou des supporters du WAC, qui seront nombreux à faire le déplacement de Radès.
M. Naciri, seul au pupitre lors du point de presse, a rappelé que le WAC a tout fait pour assurer un séjour le plus agréable possible à la délégation Espérantiste et aux supporters tunisiens, qui ont eu droit à des billets gratuits et ce de manière officielle, lors de la réunion technique !
Il est à regretter que quelques réseaux sociaux se soient relayés, pour propager des fake news et promettre l’enfer aux supporters Wydadis, « qui ne seront pas les bienvenus à Radès! ».
De même, des médias égyptiens font état de déclarations prétées à l’arbitre Jihad Greicha qui aurait déclaré : « le résultat s’acquiert sur l’aire du jeu et non avec des cadeaux! ».
Il est peu probable qu’un arbitre, a fortiori international, se permette pareille digression.
On fera, ultérieurement, le bilan de l’arbitrage Cafiste, qui n’a pas été profitable et à lésé tour à tour, le Raja, le Hassania d’Agadir et la Renaissance Berkane, battue par le Zamalek aux tirs au but. Avec deux joueurs marocains Boutayeb et Ahadad. Et le coup de pouce de l’arbitre!

Belaïd BOUIMID, article paru dans l’Opinion

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.