Enquête sur les actes criminels attribués à des fonctionnaires de police

La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a ouvert une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, samedi soir, et ce pour déterminer les dépassements professionnels et actes criminels présumés, attribués à des fonctionnaires de police chargés de surveiller un ressortissant étranger faisant l’objet d’une procédure d’extradition aux autorités norvégiennes.
Selon un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), les éléments de la police relevant de la Sûreté provinciale de Salé, chargés de la surveillance de l’établissement pénitentiaire Al Arjat à l’aéroport de Marrakech-Menara, sont suspectés d’avoir commis des dépassements professionnels flagrants en permettant à six personnes, amis du ressortissant étranger, de communiquer directement avec lui lors du trajet de Salé à Marrakech et en ayant accepté une somme d’argent en contrepartie de violations professionnelles graves.
L’enquête menée par la BNPJ inclura l’ensemble des fonctionnaires de police chargés de la surveillance, mais aussi les six individus qui, par voie de corruption, ont communiqué avec le ressortissant étranger objet d’une procédure d’extradition, et qui sont des Scandinaves dont cinq d’origine marocaine et un d’origine irakienne.

L’enquête inclura aussi tout individu impliqué dans la participation ou la complicité dans ces actes criminels, a ajouté la même source.
La DGSN attendra l’issue de l’enquête judiciaire pour déterminer les responsabilités de manière exacte et décider des sanctions disciplinaires nécessaires.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.