Une conférence à Ouarzazate souligne l’importance de former de jeunes ambassadeurs dotés de techniques de plaidoyer pour la défense du Sahara marocain

Les participants à la conférence de clôture de la 2è Académie de formation des jeunes ambassadeurs de la question du Sahara marocain organisée dimanche à Ouarzazate, ont souligné l’importance de former de jeunes ambassadeurs et de les doter de techniques de plaidoyer et de défense du sahara marocain.
“L’appropriation des aspectes culturels de la cause nationale est de nature à aider à élaborer des positions qui servent la défense de la question du Sahara marocain dans tous les conférences et forums internationaux”, ont-ils ajouté lors de cette conférence.
Dans ce cadre, l’enseignant chercheur à la Faculté des Lettres et Sciences humaines relevant de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, Mohamed Bouzenkad, a mis l’accent sur l’encadrement et la formation de jeunes capables de faire le plaidoyer de la cause nationale.

Il a estimé que la culture représente le prologue pour faire connaitre les nouvelles dynamiques enclenchées dans les provinces du Sud du Royaume, appelant à l’implication des intellectuels aux côtés des acteurs politiques pour défendre la marocanité du Sahara.
Organisée sous le thème “Stimuler les connaissances des jeunes pour défendre la question du sahara marocain” dans le cadre d’un partenariat entre le ministère délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile et l’Organisation marocaine des jeunes, cette manifestation a connu la participation de près de 50 jeunes représentant plusieurs associations ainsi que des personnalités scientifiques et académiques.
Les participants à cette rencontre ont débattu de quatre axes relatifs à “la question du sahara marocain et le processus des négociations onusiennes”, “l’accord agricole et de la pêche avec l’Union européenne”, “la situation des droits de l’Homme dans les provinces du Sud et dans les camps de Tindouf” et “la culture sahraouie dans les provinces du sud du Maroc”.
Le programme comportait également deux ateliers sur “le plaidoyer numérique, la couverture médiatique, la préparation d’articles journalistiques et les techniques de débats” et “l’administration des clubs du Sahara au sein des établissements scolaires”.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.