Rien ne va plus en Algérie : Tayeb Belaiz, président du Conseil constitutionnel, démissionne !

Le président du Conseil constitutionnel algérien, Tayeb Belaiz, un des principaux hommes politiques visés par les contestataires, a présenté sa démission ce mardi, selon la télévision nationale.
Belaiz « annoncé au Conseil constitutionnel « qu’il avait présenté sa démission au chef de l’État », rapporte la télévision nationale.
On rappelle que le Conseil constitutionnel se charge valider les candidatures à la présidentielle fixée au 4 juillet pour l’élection du successeur de l’ex président Abdelaziz Bouteflika.

Rien ne va plus en Algérie …

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.