Oukacha de Casablanca : deux détenus du Hirak se sont cousus les lèvres pour protester contre la situation

Dans la prison Oukacha à Casablanca, deux des détenus du Hirak du Rif, condamnés à de lourdes peines depuis vendredi, se sont cousus les lèvres hier après-midi, pour manifester contre leur situation.

En effet, comme le précise l’avocat Mohamed Aghanaj sur sa page Facebook après leur avoir rendu visite, Nasser Zefzafi et de Mohamed El Haki ont décidé de se coudre les lèvres pour procéder à une grève de la faim et à un silence complet depuis leur cellule.

Mohamed Ahamjik, le frère du détenu Nabil, condamné à 20 ans de réclusion, affirme que ce dernier a voulu également entamer une grève de la faim pour contester le verdict en première instance et confirmé en appel.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.