Rabat : Signature d’une charte pour prévenir et lutter contre les maladies non transmissibles

Un total de 11 départements ministériels, ainsi que des acteurs de la société civile et des représentants du secteur privé ont procédé, lundi à Rabat, à la signature d’une charte pour la prévention et de la lutte contre les maladies non transmissibles.
Signée à l’occasion de la célébration officielle au Maroc de la Journée mondiale de la santé de 2019, sous le signe “Soins de santé primaires: la voie vers la couverture santé universelle”, ce document s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale multisectorielle pour la prévention et le contrôle des maladies non transmissibles.
Les parties signataires s’engagent, en vertu de ce document, à adopter la vision, les objectifs, ainsi que les mécanismes de la mise en œuvre de la stratégie nationale multisectorielle pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles.

Il s’agit également de contribuer à la mise en place d’un plan d’action unifié pour la prévention et la lutte contre ces maladies, conformément aux objectifs fixés dans le Plan national en la matière (2019-2029), ainsi qu’à l’adoption des lois et des législations visant la promotion d’une alimentation saine et la lutte contre le tabagisme et la consommation de l’alcool.
La charte prévoit, ainsi, l’implication des départements concernés dans la mise en œuvre du plan d’action multisectoriel visant à promouvoir un mode de vie sain, à mettre en place des initiatives performantes pour réduire les facteurs de risque communs de maladies non transmissibles, en plus de l’engagement du secteur privé et de la société civile dans le renforcement de la santé et la lutte contre les facteurs de risque afférents à ces maladies.
La sensibilisation sur les facteurs de risque des maladies non transmissibles figure, également, dans la charte, au même titre que le renforcement des capacités humaines pour obtenir les résultats recherchés et le soutien et l’appui des études et des recherches en la matière.
Selon les parties signataires, la charte répond aux dispositions de la Constitution de 2011 qui stipule le droit à l’accès aux services de santé, à la protection sociale et à la couverture médicale, ainsi qu’au message de SM le Roi Mohammed VI à l’ouverture des travaux de la 2-ème Conférence nationale de la Santé, tenue en 2013 à Marrakech, dans lequel le Souverain souligne la nécessité d’intégrer la dimension santé dans les différentes politiques publiques, dans une approche de convergence et d’efficacité.
Cette charte répond, également, au programme national 2016-2021, qui ambitionne la mise en place d’un système de veille sanitaire efficace face aux épidémies et aux maladies transmissibles, en accordant une importance particulière aux maladies non transmissibles, en raison de la croissance démographique et épidémiologique, outre le plan sectoriel “Santé 2025”, notamment ses axes relatifs à la promotion de la prévention, de la prise en charge et du contrôle des maladies non transmissibles.
A cette occasion, les signataires ont souligné l’importance de la prévention et de la lutte contre les maladies non transmissibles, mettant l’accent sur la nécessité de converger les efforts pour faire face aux principaux facteurs de risques.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.