M. Benabdellah souligne l’importance de la réforme profonde du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique

Le secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a insisté, mardi à Rabat, sur la nécessité de se focaliser sur la question de la réforme profonde du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, au lieu de limiter le débat à la langue d’enseignement.
“Ce qui est important, actuellement, dans le projet de loi-cadre relatif au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique c’est la réforme profonde de ce système, de l’école marocaine publique, des programmes, de la qualité de l’enseignement et de l’égalité des chances en terme d’accès à l’éducation tel que stipulé par la Constitution”, a souligné M. Benabdellah, qui était l’invité du Forum de la MAP placé sous le thème “Le paritarisme comme philosophie de réforme dans les médias”.
Le secrétaire général du PPS a également souligné, lors de cette rencontre qui s’inscrit dans la commémoration par la MAP de son 60-ème anniversaire, l’impératif d’accorder de l’importance à la mise à niveau de l’école publique et à la promotion de ses ressources humaines, étant donné qu’”il n’y a nul réforme sans un capital humain qui jouit de ses droits”.

Il a, à cet égard, qualifié la polémique autour du projet de loi-cadre de “superflue et loin du vif du sujet”, soulignant la nécessité d’approuver ce texte législatif en vue d’entamer la transition vers le processus de réforme.
Concernant la langue d’enseignement, M. Benabdellah a plaidé en faveur d’un débat autour des véritables problèmes que connaît le système d’éducation, notant que la langue arabe, étant la base, doit être préservée en tant que langue d’enseignement. Il a, également, appelé à s’ouvrir, en parallèle, sur les langues étrangères et à introduire l’Amazighe graduellement dans l’enseignement, en tant que langue officielle.
Par ailleurs, il a mis en avant le rôle que joue le PPS sur la scène politique nationale, précisant que son parti ambitionne d’être indépendant dans le paysage politique.
Le secrétaire général du PPS a, aussi, estimé que le débat autour de la réforme de la constitution “ne doit pas porter sur un seul article, mais plutôt sur l’intégralité du texte, tout en émanant d’une volonté d’amélioration du système institutionnel”.
Le Forum de la MAP est un espace de débat sur les questions d’actualité aux plans politique, économique, culturel et social. Des représentants des pouvoirs publics et des personnalités de divers horizons y sont conviés.
Lire aussi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.