M. Benabdellah soutient un élan démocratique nouveau et des réformes dans plusieurs domaines !

L’ancien ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mohamed Nabil Benabdellah, a plaidé mardi à Rabat en faveur d’un nouveau souffle démocratique, en prélude à la mise en œuvre d’une nouvelle génération de réformes dans divers domaines.
“Nous avons tant besoin aujourd’hui d’œuvrer, avec la participation de tout un chacun, à relancer un élan démocratique nouveau, en tant qu’élément essentiel pour une nouvelle génération de réformes dans les domaines médiatique, socio-économique et culturel”, a déclaré M. Benabdellah qui était l’invité du Forum de la MAP placée sous le thème “le paritarisme comme philosophie de réforme dans les médias”.
Lors de ce forum inscrit dans le cadre d’une série de rencontres organisées par la MAP pour commémorer son 60-ème anniversaire, l’ancien ministre a indiqué que “l’évolution des médias est intimement liée à l’espace politique”, relevant que “plus cet espace et ses acteurs politiques sont fortifiés, plus les médias se développent et se renforcent davantage”.

Il a dans le même contexte estimé que les réformes engagées dans le domaine médiatique depuis le début du millénaire, ont été le fruit d’une forte volonté politique et d’une approche participative ayant impliqué tous les intervenants dans le sens de promouvoir ce secteur. L’approche adoptée à cet égard porte sur le développement du cadre juridique régissant l’espace médiatique, la mise à niveau de l’entreprise de presse et la valorisation des journalistes, mai aussi la promotion de l’autorégulation.
M. Benabdellah a noté que grâce à la dynamique née du partenariat solide entre le ministère de la Communication et les professionnels, il a été procédé, dans le domaine de la presse écrite, à la signature d’un contrat-programme pour la mise à niveau de l’entreprise médiatique, et de la première convention collective avec la Fédération marocaine des éditeurs de journaux qui a contribué à la promotion du statut des journalistes.
Il a également été procédé, dans ce contexte, à la création du Prix national de la presse tout en impliquant les acteurs médiatiques dans son organisation, a-t-il ajouté.
Concernant l’espace audiovisuel, il a évoqué une série de progrès réalisés dans ce domaine, notamment la signature par le gouvernement de contrats-programmes avec la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et la chaîne 2M, le début de la radiodiffusion numérique et la création de dix stations de radio, en plus de la mesure d’audience dans l’espace audiovisuel.
Sur la plan social, l’ancien ministre a mis l’accent sur la question de l’unification des activités sociales de l’association des œuvres sociales du ministère de la Communication et de la SNRT et la création d’un centre d’estivage dédié au secteur.
Par ailleurs, M. Benabdellah a déploré les jugements prononcés à l’encontre de quatre journalistes poursuivis pour fuite d’informations concernant les conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur la Caisse marocaine de retraite, soulignant que ces journalistes “n’ont fait que remplir leur rôle”.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.