Tariq Ramadan : Scandale en France suite à sa présence lors d’une conférence traitant des violences faites aux femmes !

Tariq Ramadan, inculpé pour plusieurs viols commis, a marqué sa présence en banlieue parisienne (Saint-Denis) lors d’une conférence traitant des violences faites aux femmes.
La municipalité a condamné sa présence en l’assimilant à une « provocation inacceptable ».
Le théoricien musulman le plus influent de l’islam occidental, a été inculpé le 2 février pour viol contre deux femmes. Il a nié les faits mais a quand même subi neuf mois de prison dans la capitale française. Il a été relaché mi-novembre sous surveillance judiciaire à Paris

Lundi soir, 70 personnes étaient présentes lors d’une réunion organisée par la mairie sur le thème « Lutter contre les violences envers les femmes au quotidien », a indiqué à l’AFP Madjid Messaoudene, conseiller municipal chargé de l’égalité femme-homme et de la lutte contre les discriminations.

Tariq Ramadan, qui réside à Saint-Denis depuis sa libération conditionnelle mi-novembre, a décidé de participer à la réunion parmi les membres du public.

Face à sa présence, la mairie a déclaré : « Il lui a été dit à plusieurs reprises que sa présence n’était pas souhaitée. Face à son refus de quitter la salle, plusieurs personnes ont décidé de partir ».

Dans un communiqué, la municipalité a annoncé mardi que « sa venue dans la salle comme spectateur du débat est une provocation inacceptable » ajoutant que « ni la municipalité ni les participantes n’avaient invité monsieur Ramadan à venir, ni même souhaité sa présence » mais qu’il n’était « pas possible de faire sortir par la contrainte physique un participant à une réunion publique ».
La mairie a alors déclaré que « Ses provocations ignobles doivent s’arrêter » et qu’il doit « respecter un minimum de décence en laissant en paix celles et ceux qui se battent contre les violences faites aux femmes ».

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.