SM le Roi souligne l’importance de la formation des jeunes en Afrique

SM le Roi Mohammed VI a mis l’accent, samedi, sur l’importance de la formation des jeunes en Afrique, afin de convertir le potentiel économique d’aujourd’hui dans le continent en réalité de demain.
“(…), notre jeunesse a besoin d’être portée, formée, responsabilisée et surtout valorisée. Il faut la former pour convertir le potentiel économique d’aujourd’hui en réalité de demain”, a souligné le Souverain dans un message adressé au 5ème Forum Crans Montana de Dakhla, qui a ouvert ses travaux sous le thème: “Bâtir une Afrique puissante et moderne au service de sa jeunesse”.
SM le Roi a mis en garde, toutefois, contre l’échec dans ce domaine, qui serait “un terrible désastre pour le Continent et pour d’autres régions aussi”.

“19 ans – c’est aujourd’hui l’âge médian en Afrique. Cette jeune génération construira l’Afrique de demain, cette jeunesse contribuera à la paix, à la stabilité et au développement socio-économique du Continent”, a poursuivi SM le Roi, notant que le départ périlleux d’une partie de cette jeunesse à la recherche d’un avenir sous d’autres horizons, ne doit pas être une fatalité, ni la figure d’une Afrique en échec.
Le Souverain a appelé, dans ce cadre, à mettre en œuvre de réponses pertinentes et adaptées pour que les jeunes voient leur avenir en Afrique et pour l’Afrique, soulignant que l’accélération de la transition démographique doit être accompagnée du “lancement de grands chantiers de développement, capables de transformer la réalité du Continent, en particulier dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, des infrastructures, ou encore de la lutte contre la pauvreté”.
Le Maroc, a indiqué Sa Majesté le Roi, veut œuvrer, avec ses frères africains, avec leurs amis et leurs partenaires, pour faire de l’Afrique une terre d’avenir, précisant que tel est l’esprit de l’action du Royaume depuis son retour au sein de sa famille institutionnelle africaine.
“L’engagement du Maroc pour l’Afrique et en faveur d’une coopération Sud-Sud agissante n’est pas le fruit de circonstances ni d’intérêts étriqués», a affirmé le Souverain, qui a toujours plaidé pour une solidarité active, fraternelle et mutuellement bénéfique.
“Nous considérons que l’Afrique, notre Continent, est notre devoir, notre responsabilité, notre chance”, a souligné SM le Roi, rappelant, à ce titre, la décision du Royaume d’annuler, dès l’an 2000, l’ensemble des dettes des Pays les Moins Avancés du Continent envers le Maroc et la mise en place de mesures de facilitation des importations en provenance de ces pays.
Le Royaume, qui a voulu, par cette action, traduire dans les faits, sa responsabilité et son devoir d’inscrire la coopération dans une logique gagnant-gagnant, a fait le choix de l’ouverture, de la solidarité et de la main tendue avec l’ensemble de ses pairs africains ; le choix de promouvoir et de soutenir la paix, la stabilité et la sécurité en Afrique, a soutenu le Souverain, se disant convaincu que “ce sont là les conditions fondamentales à l’élaboration et à la réussite de politiques économiques et sociales qui garantiront, aux populations africaines, une vie meilleure et digne”.
SM le Roi n’a pas manqué de souligner la place de choix qu’occupe désormais le Forum Crans Montana de Dakhla, qui, depuis 5 ans, s’est installé comme un rendez-vous important de réflexion et de recherche des réponses concrètes et novatrices au développement socio-économique durable.
Un forum qui s’est érigé, selon le Souverain, en “un centre qui rassemble des participants issus de divers horizons et originaires des quatre coins de la planète ; un centre qui accueille des intervenants de haut niveau, mobilisés autour de thèmes liés certes à l’Afrique, mais irradiant tous les continents, grâce à l’émergence d’idées, de synergies et d’opportunités de coopération”.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.