Les films marocains les plus vus en 2018 !

Le top 3 des productions marocaines les plus vues l’année dernière sont :

1. «Lahnech» : La comédie «Lahnech» de Driss Mrini a enregistré 203.977 entrées et 9,6 millions de dirhams de recettes.

Synopsis

Farid vit en compagnie de sa mère dans la médina. Encore célibataire, il touche un revenu modeste en soutirant de l’argent aux vendeurs et aux petits commerçants auprès desquels il se fait passer pour un agent de police. C’est ainsi que chaque jour, il revêt l’uniforme, porte un faux pistolet et des menottes, joue sa comédie et fait sa tournée, tout en sachant que la vraie police le tient sous surveillance, le soupçonnant d’être membre d’une organisation criminelle. L’officier de police Bouchra est envoyée sur place, avec pour mission de se rapprocher de Farid et de recueillir des information de première main. Cette hilarante comédie de Driss Mrini a connu un gros succès au box-office national et a mis en valeur le talent de nombreuses stars du cinéma marocain.

Cette comédie à la fois drôle et intrigante a été un véritable succès au box-office national et a permis de mettre avant plusieurs talents marocains.

2. «Korsa» : Le film de Abdellah Toukounaomédie 77.369 entrées et près de 3,2 millions de dirhams de recettes.

Synopsis

Maati, propriétaire d’un corbillard, chargé par une famille de transporter le corps de leur proche de Marrakech à Tétouan pour son inhumation suite à son testament. Accompagné par sa femme enceinte, Maati va faire face à des événements tragi-comiques et des situations contradictoires au cours de ce voyage. Le couple s’aperçoit de la cupidité et l’égoïsme de la famille du défunt qui n’ont pour but que le partage de l’héritage… Trois ans après sa comédie «El Farrouj» (Le coq), le nouveau film de Abdellah Ferkous traite avec un humour subtil les conflits sempiternels entre les frères autour de l’héritage.

Toujours dans un registre humoristique, la comédie permet de passer 2 heures agréables en alliant humour et tragédie.

2. «Razzia» : L’histoire dramatique de Nabil Ayouch a enregistré 50.893 entrées et 2,1 millions de dirhams de recettes.

Synopsis

Entre le passé et le présent, au Maroc. Des êtres reliés sans le savoir : Abdallah, Salima, Joe, Hakim et Inès. Différents visages, différentes luttes, mais un seul souffle. Et une ville, Casablanca, comme un fragment du réel, comme le mythe aussi d’un film entièrement tourné en studios à Hollywood, que la réalité vient se réapproprier.
Avec Razzia, le cinéaste franco-marocain Nabil Ayouch réalise un film de résistance face aux idéologies religieuses et rétrogrades qui menacent les libertés fondamentales au Maroc.

Un film qui pousse à la réflexion, une histoire dramatique qui permet de plonger le spectateur dans un autre monde.

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.