Présidentielle en Algérie: point de vue d’un candidat sur la réouverture des frontières avec le Maroc

Le candidat à l’élection présidentielle en Algérie, Ali Ghediri, fait part de quelques mesures prévues concernant la politique étrangère.
Ce mardi, le général algérien aborde dans sa déclaration faite au média TSA des points qu’il n’avait pas abordé lors de sa conférence de presse du 27 janvier.
Concernant la réouverture des frontières terrestres fermées depuis 1994 entre le Maroc et l’Algérie, le candidat déclare que «ce n’est pas le point le plus important». Il déclare qu’il faut mettre l’accent sur l’importance «d’édifier le grand Maghreb». «Les grands ensembles géopolitiques ne peuvent pas se construire autour du vide. Il faut un noyau dur. Notre position et nos atouts font de nous un pays qui jouera en cela un rôle essentiel, et on le jouera», a ajouté Ali Ghediri.
On rappelle que l’élection présidentielle en Algérie se déroulera le jeudi 18 avril prochain au moment où les quatre partis de la coalition au pouvoir ont soutenu la candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat à la tête de l’Algérie.

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.