Deux étudiants marocains font la grève de la faim pour obtenir leurs droits

Deux étudiants marocains de l’université de Nanterre ont entamé une grève de la faim ce lundi, d’après Le Parisien.
D’abord, Mostafa, 23 ans, originaire du Sahara, dont le statut est celui de réfugié politique. Il désire suivre des cours de français académique, seulement les frais pour chaque semestre s’élèvent à 650 euros. Par ailleurs, «sa demande d’aide sociale de la fac a été refusée», d’après l’Union des étudiants maghrébins de France.

Ensuite, Wissal, 30 ans, dont le seul type d’enseignement que l’établissement lui a proposé est un enseignement à distance. Elle dénonce que ce type d’enseignement lui permet pas d’obtenir son titre de séjour. «C’est une remise en cause de mon statut d’étudiante», estime la jeune femme.

Les deux Marocains ont installé une toile de tente au rez-de-chaussée. «On n’a rien à perdre. Tant qu’on ne sera pas entendu, on ne bougera pas d’ici», annonce Wissal. Enfin, l’administration de la faculté a «pris en compte» les «cas particuliers» des deux Marocains et prévoit de mettre en place des mesures adaptées à ces problèmes. À suivre…

Sofia Ammor

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.