Basket : Ce que docteur Hamouda et Ben Abdenbi ont construit . D’autres ont démoli !

Le CMC, la MEC, le MAS, Tan Tan, Essaouira …Que du bon basket avec un public fou . On dirait la NBA. Le MAS des Mernissi champion d’Afrique et puis dans la foulée, le TSC, Oujda, Tanger, RSB, Meknès ( filles ) le WAC et le Raja.
Docteur Hammouda ( longue vie) et plus tard Ben Abdenbi de Salé , les yeux bleus et quelle clairvoyance ! De la visibilité. Le Basket entrait par la grande porte dans nos maisons. Oui, la Télévision et on se prend du plaisir sur nos canapés.
Un derby à Casablanca. Les Zaoui, feu Foulous, Amrallah, lichtaf, et tous les Harlem de Derb Foukara amis aux Haj Abdelouhab, Ramzi Berrada, président Ben Jelloun, les frères Hachad, Zahzouhi, Harras, Ayadi, Chefchaouni, Moulay, les Winners.
Une histoire du basket Ball National était écrite en lettres d’or . WAC et Raja mais aussi l’entrée du Sport Plaza.
Epitaph comme chanté a un remord près par Edith Piaff « Non, je ne regrette rien » Si ,si. Nos salles couvertes sont vides et pis, un championnat 2019 sans le WAC, IRT, Essaouira, Tan Tan et le grand MAS relégables passés en division honneur avec tout l’honneur de …résister .
Un bras de fer FRMB et ce dream team. Voilà comment notre basket Ball se retrouve mais carrément le panier vide avec une botola amputée, des forfaits en pelle, un ASS en solo et une jeunesse en stand- by pour ne pas dire en chômage alors que dans toute l’Afrique et le monde Arabe. Les cerceux claquent, ça saute, ça rebond et ça avance.

Noureddine Regragui

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.