Google condamné à verser 4.3 milliards d’euros pour abus de sa position dominante sur Android

3

La Commission européenne va condamner le Google à verser 4,3 milliards d’euros, cette fois dans le dossier antitrust de son système d’exploitation pour mobile, Android.

L’entreprise américaine est accusée d’abus de sa position dominante sur Android pour faire profiter ses propres applications. Dans une plainte adressée le 20 avril 2016 à Google, la Commission européenne reprochait plusieurs pratiques au géant américain, parmi elles:

  • Contraindre les fabricants de smartphones à préinstaller «Google Search» et de le définir en tant que service de recherche par défaut voire le seul sur la grande majorité des appareils sous Android vendus en Europe.
  • Empêcher les fabricants de vendre des smartphones fonctionnant sous des systèmes d’exploitation concurrents
  • Accorder des primes financières aux fabricants et aux opérateurs de réseaux mobiles qui préinstallent en exclusivité Google Search sur leurs appareils. Après plus de deux ans de discussions, la firme de Mountain View n’a pas réussi à convaincre l’exécutif européen.

Le cabinet spécialisé Gartner révèle la domination du système Android sur le marché des smartphones, avec une part de marché de l’ordre de 85.9% contre 14% pour iOs, le système d’exploitation d’Apple.

Sofia Ammor

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire